Législation

La Federal Trade Commission (FTC) veut restreindre la publicité à la télévision pour les contenus violents

Date: 01/02/2010

La FTC a publié un rapport en décembre dernier reconnaissant que des progrès avaient été faits en matière de publicité pour des films, jeux ou clips vidéo à contenu violent, mais que la situation était encore loin d’être idéale.

La conclusion du rapport indique notamment que l’industrie musicale continue à faire la promotion de clips vidéo au contenu « explicite » dans des programmes télévisés ayant un public très jeune. D’autre part, il mentionne l’habitude prise par les studios de cinéma de démarcher de manière intentionnelle les films classés PG-13 auprès d’enfants de moins de 13 ans, alors que cette classification signifie que le film contient des éléments qui peuvent heurter la sensibilité de ces enfants et que l’avis des parents est conseillé.

En conséquence, la FTC exige que les industries du cinéma et de la musique développent des critères spécifiques afin de restreindre le marketing de contenu violent auprès des jeunes enfants, et plus spécifiquement lorsqu’il s’agit de faire la promotion de films classés PG-13. Elle suggère aussi que ces industries, ainsi que celle du jeu vidéo, renforcent les restrictions pour l’accès aux bandes annonces sur Internet et qu’elles améliorent la visibilité de la classification des films dans les publicités et dans leur packaging.

La Motion Picture Association of America (MPAA) et le Children’s Advertising Review Unit (CARU) ont signé un accord qui autorise CARU à contester la décence des publicités pour les films PG-13. Ce compromis a été trouvé il y a quelques années, alors que les deux parties ne parvenaient pas à trouver un accord pour savoir si les publicités pour les films PG-13 devaient être diffusées lors d’émissions pour enfants. En effet, pour CARU, il ne devrait pas y avoir de promotion pour les films PG-13 au cours d’émissions pour jeunes enfants puisque, par définition, ces films ne leur sont pas destinés et pourraient contenir des scènes qui pourraient les choquer. Selon la MPAA, il ne faut pas dresser de tels obstacles puisqu’une classification PG-13 ne signifie pas qu’un adulte ne peut pas emmener un enfant voir ce film.

La MPAA a sa propre branche marketing et communication en matière de cinéma. Les studios qui soumettent leurs films pour classification par la MPAA doivent aussi soumettre leurs publicités à la Motion Picture Advertising Administration afin de s’assurer qu’elles sont adaptées au public, notamment aux enfants, et qu’elles sont conformes aux directives de la MPAA.

L’année dernière, CARU a émis des réserves au sujet de la promotion de nombreux films, notamment Harry Potter, Pirate des Caraïbes, X-Men, Iron Man, Spiderman, Hulk, La Mommie et Star Trek.

FTC Wants More Restrictions On Advertising Violent Content On TV, de John Eggerton, Multichannel News, 3 décembre 2009

Géraldine Durand


Il n'y a pas encore de réaction sur cet article, réagissez!

Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire