Paysage Audiovisuel

Les innovations matérielles et l’économie collaborative s’imposent à South By Southwest

Date: 26/03/2013

Du 8 au 12 mars, des centaines d’entrepreneurs et des dizaines de milliers de visiteurs se sont réunis à Austin pour l’édition 2013 de South by Southwest (SXSW). Ce festival consacré à la musique, aux films et aux nouvelles technologies est désormais considéré comme un tremplin d’envergure mondiale pour les startups : les grandes multinationales (General Electric, Samsung…) y affluent en quête d’opportunités commerciales. Si l’événement s’était jusqu`à présent focalisé sur les réseaux sociaux – c’est à SXSW que Twitter avait pris son envol en 2007 et que Foursquare s’était lancé en 2009 – ce sont les innovations matérielles qui semblent avoir retenu l’attention du public cette année. La conférence donnée par Elon Musk (cofondateur de Paypal), qui entend développer le modèle du low-cost dans l’industrie spatiale avec son projet SpaceX, a été notamment remarquée.

La « Renaissance » du hardware s’inscrit dans un double mouvement : l’essor des levées de fonds participatives (crowdfunding) a permis aux entrepreneurs de trouver des financements en dehors des canaux traditionnels – en 2012, la startup Pebble avait levé 1 million de dollars en 24h sur Kickstarter – tandis que le développement des imprimantes 3D a fortement réduit les coûts de production des prototypes.

Au-delà de son rôle dans la diminution des barrières à l’entrée du marché hardware, l’impression 3D a été l’une des tendances majeures du festival : l’entreprise Makerbot y a présenté son nouveau produit, le Digitizer, qui permet de scanner des objets réels afin de les reproduire directement avec l’imprimante, évitant aux utilisateurs une fastidieuse conception par ordinateur et contribuant à l’essor du Do It Yourself (DIY). La convergence entre l’innovation logicielle (software) et l’innovation matérielle (hardware), déjà remarquée en janvier lors du Consumer Electronic Show de Las Vegas, a également permis à certaines tendances technologiques telles que la réalité augmentée (Google Glasses) d’émerger après plusieurs années de tâtonnements. Dans ce domaine, les équipements NFC (Near Field Communication) dédiés à la communication locale ont également le vent en poupe, au détriment des QR Codes qui semblent peu à peu délaissés.

La multiplication de ces objets connectés, souvent munis de capteurs et s’intégrant facilement au corps de leur utilisateur (wearable devices, comme la Google Shoe), a amené certains observateurs à s’interroger sur le statut juridique des données qui en émanent. Actuellement ces données sont considérées comme la propriété des entreprises qui les collectent. Pour John Wilbanks, de l’association Sage Bionetworks, l’intervention de l’État pour donner aux utilisateurs le droit de disposer de leurs données se fait de plus en plus pressante.

Si la protection des données personnelles (privacy) est un thème qui agite de plus en plus l’opinion publique américaine, les représentants de l’administration Obama présents à SXSW se sont davantage concentrés sur les problématiques relatives au « e-government » et à l’impact de l’innovation sur les structures gouvernementales. Bryan Sivak, le nouveau Chief Technology Officer du Ministère de la santé, a présenté un plan d’action visant à promouvoir l’intrapreunariat et le travail collaboratif au sein de son administration, en rappelant que la santé et l’éducation seront particulièrement bouleversées par les innovations numériques dans les années à venir.

Enfin, si le hardware a dominé l’édition 2013 de SXSW, le logiciel (software) n’en était pas pour autant absent. Les applications fondées sur l’économie collaborative, telles qu’Airbnb (location de logements) et Uber (chauffeur personnel), déjà présentes lors des éditions précédentes, ont confirmé leur succès et le fort potentiel disruptif de leur modèle économique face aux modèles traditionnels (agences immobilières, hôtels, taxis…).

Ghislain de Salins
Service Economique Régional de l’Ambassade de France à Washington


Il n'y a pas encore de réaction sur cet article, réagissez!

Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire