Paysage Audiovisuel

New Frontier : La réalité virtuelle française au Festival Sundance 2019

Date: 15/02/2019

Le festival du film de Sundance (Sundance Film Festival) est le principal festival américain de cinéma indépendant, et l’un des principaux au monde. Il se tient chaque année à Park City dans l’Utah. Il présente essentiellement des films indépendants dans des sections compétitives ou non compétitives. La dernière édition du festival s’est tenue du 24 janvier au 3 février 2019.

Depuis 2007, New Frontier défend une programmation de qualité dans ce secteur émergent, englobant de la fiction, du documentaire et des projets hybrides ; en complémentarité avec le Sundance Lab qui permet d’identifier les artistes indépendants et de favoriser l’innovation à la convergence de diverses formes d’expression artistique. Cette double action permet de fédérer une communauté de créateurs, producteurs et réalisateurs issus de disciplines variées qui permet de montrer aux professionnels américains et internationaux accrédités les dernières nouveautés de la réalité virtuelle sous la forme d’installations multimédia, de performances et de films.

Il y a quelques années, la réalité virtuelle n’était encore qu’un genre marginal à Sundance, avec moins de dix projets présentés en 2015. La section New Frontier a connu un réel essor depuis son lancement, quand y étaient programmés des films expérimentaux et des installations artistiques comme Wilderness Downtown, le projet de Chris Milk avec Arcade Fire.

Depuis 2016 pas moins de 30 expériences de Réalité Virtuelle (VR), Réalité Augmentée (AR), Réalité Mixte (MR), ou d’installations artistiques immersives sont présentées au festival.

C’est à New Frontier que la carrière internationale de Notes on Blindness Into the Darkness de Arnaud Colinart et Amaury Laburthe; et son pendant documentaire, Notes on Blindness de Peter Middleton et James Spinney a été lancée en 2016.  Cette immersion à la fois sensorielle et mentale dans la vie d’un homme confronté à la cécité et à la découverte de l’existence d’un monde au-delà de la vision, a depuis fait le tour des festivals dans le monde et particulièrement aux Etats-Unis.

Cette année la section New Frontier a encore pris une nouvelle ampleur avec trois espaces dédiés à Park City : New Frontier at the Ray, The Box at the Ray et New Frontier Central dont l’ouverture le vendredi 25 janvier a attiré la presse spécialisée, des programmateurs et des professionnels du monde entier. New Frontier Central sera désormais le cœur permanent de la section au sein du festival.

Peter Debruge, journaliste pour Variety ne cache pas son enthousiasme : “New Frontier accueille de manière régulière les œuvres les plus dynamiques et innovantes du festival recouvrant un large spectre de projets et d’installations interactives liées aux nouvelles technologies de la VR, de la Réalité Augmentée, Mixte et de l’intelligence artificielle”.

Deux projets français ont été présentés au sein de la section New Frontier avec le soutien du programme French Immersion piloté par les Services Culturels de l’Ambassade de France, en partenariat avec Unifrance, l’Institut Français et le CNC, et avec le soutien de la Fndation FACE, Air France et la Fondation Florence Gould. Ce nouveau programme lancé en avril dernier, a pour objectif de soutenir l’exportation et la diffusion d’œuvres immersives françaises, qu’elles soient des projets en Réalité Virtuelle (VR), Réalité Augmentée (AR), Réalité Mixte (MR), des vidéos 360°, des jeux vidéo, ou encore des installations artistiques immersives intégrant les nouvelles technologies.

A noter que Shari Frilot, fondatrice et programmatrice de la section New Frontier, a été l’invitée des services culturels en 2018 pour participer au Focus VR coordonné par l’Institut français avec Laval Virtual et New Images, le nouveau rendez-vous du Forum des images.

Les deux projets français qui ont été sélectionnés sont : Mechanical Souls et Gloomy Eyes. Tous deux ont été particulièrement remarqués malgré une compétition internationale avec des œuvres telles Traveling While Black du réalisateur oscarisé Roger Ross Williams coproduit avec le Studio Felix & Paul ; ou encore Ashe’ 68 une œuvre réalisée par Brad Lichtenstein et produite par Custom Reality Studios à Milwaukee sur le jouer de tennis Arthus Ashe et son activisme politique dans les années 60.

 

Mechanical Souls

Il s’agit de la première co-production franco-taiwanaise dans le domaine de la réalité virtuelle, entre les sociétés  Digital Rise et Serendipity Films. Le projet a reçu le soutien financier du Kaohsiung Film Archive à Taiwan, de DV group, de acer et de google. Le thème de Sundance New Frontier cette année était l’Intelligence Artificielle et comment l’I.A. peut être alliée avec la VR et l’AR. Mechanical Souls est une combinaison parfaite de cette alliance (l’histoire traite de l’intelligence artificielle d’un android dans une fiction guidée par de intelligence artificielle).

Résumé : Mme Song prépare le spectaculaire mariage de sa fille. Malgré le prix, elle loue Ah-Hui une androïde Mechlife comme demoiselle d’honneur. Voulant modifier son comportement, Mme Song, puis Mme Zhang, changent ses paramètres et perturbent son fonctionnement. En résultent alors les prémices d’une prise de conscience identitaire.

Pays : France, Taiwan
Année : 2018
Durée : 10 min
Production : Digital Rise, Serendipity Films, DVgroup
Producteurs : François Klein and Thomas Villepoux
Co-producteurs : Estela Valdivieso Chen and Adam Cullen Young
Artistes principaux : Gaëlle Mourre, L.P. Lee, Key
Collaborateurs : Francois Klein Thomas Villepoux, Estela Valdivieso Chen
Distribution : Janet Hsieh, George Young, Paty Lee, Ann Lang, Sharon Landon

 

Gloomy Eyes

Ce projet est une première coproduction internationale en VR avec un acteur majeur Européen (Arte), un acteur majeur américain (RYOT, le studio de VERIZON) et un acteur majeur asiatique (HTC, tout en étant une coproduction franco-argentine. La sortie publique de Gloomy Eyes est prévue pour Halloween 2019 avec dans sa version anglaise la voix de Colin Farrel.

Résumé : 1983 – Woodland City est plongée dans une nuit perpétuelle depuis plus de dix ans suite aux expérimentations d’un mystérieux prêtre. De la folie de cet homme est né Gloomy, un enfant mi-humain, mi-zombie qui vit à l’écart dans la forêt. Comment trouver sa place lorsque vous n’êtes ni tout à fait mort, ni tout à fait vivant et que, malgré vous, vous n’arrivez pas à contrôler votre besoin de chairs humaines ?

Pays : France, Argentine
Année : 2019
Durée : 8 min
Production : Atlas V, 3DAR, Arte France
Producteurs : German Heller, Antoine Cayrol, Federico Heller, Arnaud Colinart, Pierre Zandrowicz, Fred Volhuer, Alethea Avramis
Artistes principaux : Jorge Tereso, Fernando Maldonado, Key
Collaborateurs : Antoine Cayrol, German Heller, Santiago Amigorena

Mathieu Fournet


Il n'y a pas encore de réaction sur cet article, réagissez!

Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire