Paysage Audiovisuel

Succès de l’opération « French Tech » à South by Southwest (mars 2014), Austin, Texas

Date: 08/04/2014

Cette année, pour la première fois, la France a fait une entrée remarquée au SxSW sous la bannière de la « French Tech » à travers deux lieux emblématiques, le French Tech Club et le French Tech Pavillon.

Evénement primordial de l’industrie musicale, cinématographique et numérique et lieu de convergence unique des acteurs du secteur, South by Southwest regroupe trois festivals sur 10 jours. Qualifié par la presse de « messe mondiale des geeks », SxSW Interactive est le rendez-vous annuel des entrepreneurs et des visionnaires de l’internet et du numérique. Un vaste programme de conférences, tables rondes, ateliers et rencontres entre des professionnels et des experts de très haut niveau est proposé durant cinq jours. SxSW est ainsi devenu un lieu incontournable aux Etats-Unis pour les professionnels de l’Interactivité au sens large.

– Le plus grand festival de musique des Etats-Unis, créé en 1987, qui voit se succéder plus de 2.300 artistes venus de 55 pays, sur une centaine de scènes, en présence d’environ 15.000 professionnels du secteur musical venus du monde entier. 57 000 personnes ont assisté aux concerts (chiffres correspondants à l’édition 2013).

– SXSW Music et Film 12- 16 Mars : Un festival de cinéma indépendant, avec 233 films montrés (dont 110 courts) dans 4 catégories (long métrage, court métrage, documentaire et vidéo clips) dont 78 premières mondiales, 13 premières nord-américaines et 9 US premières. Le festival du film avait reçu 75 000 visiteurs en 2013.

– SXSW Interactive 7-12 Mars : ce volet dédié au numérique a été créé en 1995 et connaît un succès grandissant. Sa fréquentation est en plein essor, passant de 6.000 participants en 2007 à plus de 30.620 en 2013. Les participants aux conférences sont venus de 58 pays (chiffres de l’édition 2013). C’est ce volet qui a donné lieu au projet « French Tech » à Austin en 2014.

L’événement, avant tout américain (10% de participants internationaux en 2011, 12% en 2012), s’est considérablement internationalisé en 2014 (74 pays, soit un bond de +35%).

Pour l’édition 2014, renforcer et structurer la présence française constituait une priorité. C’est pourquoi trois projets coordonnés ont permis de déployer la présence des start-ups et créateurs de contenus culturels français et de renforcer significativement la présence de l’industrie musicale et numérique de notre pays.

Un groupe de travail regroupait plusieurs acteurs publics et privés : représentants de Cap Digital et  d’Ubifrance, du collectif « Bonjour SxSW » (initiative de AF83, Cookening et Sounderbox et soutenue par des associations telles que le Réseau des Cantines, Silicon Sentier, Atlantic2.0 et France Digitale), responsables d’Austin Angers Music ainsi que, pour les Etats-Unis : représentants de l’AFII  et du réseau culturel français (Services culturels de New York et Houston, Bureau Export). Jean-Baptiste Soufron (Conseil National du Numérique) et Stéphane Distinguin (Fabernovel/ Silicon Sentier/Cap Digital) ont accompagné les travaux du groupe.

Ce groupe avait pour mission de rassembler les financements nécessaires au projet en faisant appel aux bailleurs publics et privés, de coordonner les offres respectives et d’organiser la venue de délégations françaises sous les aspects logistiques, événementiels et business, et de créer, sur une période de 6 jours, les conditions propices au développement des relations d’affaires de ces acteurs : actions de communication, organisation d’événements au sein d’un espace privatisé « French Tech Club ».

Le projet conçu par le groupe était composé de trois parties :

Pour la première fois, UBIFRANCE a organisé un « French Tech Pavillon » sur la convention  officielle (9 – 12 mars). Une délégation de  10 start-up, sélectionnées par un jury issu de l’écosystème du numérique pour leur créativité et le caractère pionnier de leurs innovations – Azendoo, Bobler, Djehouti, Evergig, Intuilab, Meludia (interview), Openclassrooms, Sounderbox, Whyd et Wiseband – a présenté ses produits et applications auprès des professionnels américains et internationaux. Cette initiative s’inscrivait dans le cadre de la politique faisant de la famille « Mieux communiquer » l’une des priorités de la France à l’export.

« BonjourSXSW » a mis en place le « French Tech Club » au sein d’un lieu privatisé du 9 au 11 mars qui a accueilli rendez-vous d’affaires, showrooms, concerts et autres événements. Le club, à la fois point de ralliement de la communauté française et lieu de rencontre avec les professionnels américains et autres, a reçu 2.000 personnes en trois jours.

Les Services Culturels de l’Ambassade ont conduit une délégation de professionnels français, sélectionnés avec l’appui de Cap Digital, agissant dans le domaine de la production de contenu culturel numérique et transmedia : Ex Nihilo (interview), Small Bang, Honkytonk (interview), Lumento Films, Darjeeling. Ils ont organisé également deux évènements en partenariat avec Ubifrance et l’AFII pour faciliter les rencontres entre les entrepreneurs français et les acteurs internationaux du numérique :

–       un « brunch », dont le « guest speaker » était Kerry Trainor (PDG de Vimeo – interview) et les invités d’honneur Morgan Bouchet (‎VP Transmedia & Social Media, Orange), Michel Reilhac (producteur transmedia – interview), Patrick Holzman (Directeur de CanalPlay/Canal+) a attiré près de 270 professionnels (85% américains, dont des responsables de Google, Facebook, Orange, Canal+ et des figures importantes de la communauté américaine du numérique) ;

–       un concert organisé par le Bureau Export (Heymoonshaker, Lys, Lo’Jo, La Femme, Superpoze), pour lequel s’étaient préinscrites 9.000 personnes ;

Les services culturels ont par ailleurs été accompagnés par Canal+, représenté par Fabienne Fourquet et Patrick Holzman. Canal+ a présenté au public américain l’initiative CanalStart (accélérateur pour start-ups de contenus audiovisuels) à la fois sur le salon officiel et au French Tech Club, et d’Air France (le lauréat d’un concours photo sur Twitter gagnant un voyage en France afin de découvrir la communauté du numérique).

L’initiative globale a été labellisée « French Tech » et a bénéficié d’un soutien décisif des partenaires publics : Ministère du redressement productif, Institut français, INPI, AFII, La Fonderie /Région Ile de France, Austin Angers Music/ Région des Pays de la Loire et Services culturels de l’Ambassade de France.


 

 

Le bilan est unanimement positif.

Le positionnement français autour de la dimension numérique/interactive de SxSW était particulièrement judicieux : il a permis de conférer une identité forte à la présence française ;

La plupart des start-ups françaises invitées par le service culturel ou sélectionnées par Ubifrance déclarent avoir noué de précieux contacts, permis par la double plateforme du French Tech Pavilion et du French Tech Club et la bannière commune du label « French Tech » ;

Les initiatives ont joué un effet d’entrainement quant à la participation de la communauté numérique française : une centaine de participants a été enregistrée pour l’édition 2014, chiffre en nette augmentation ;

La participation française a été très remarquée des professionnels américains, comme des organisateurs de SxSW, qui se sont rapprochés des Services Culturels de l’Ambassade de France à New York afin de commencer à préparer l’édition 2015.

Amplifiée par un communiqué conjoint comportant les citations de trois ministres, l’initiative a trouvé un fort écho médiatique en France et aux Etats-Unis: sites ou blogs spécialisés et prescripteurs (Talking New media, Streams.wsj.com, Economicdevelopmementhq, Shots.net, Rude Baguette, L’Usine Digitale, Journal du Net, Frenchweb.fr, Petit Web, Lemoci, Pubard.com, Digitalnews.fr, Ubergizmo, Adage.com, Stimulantonline.ca, socialfresh.com, boursorama.com, hypebot.com, brooklynvegan.com, thedeenveregotist.com, creativefeed.net et de nombreux autres), quotidiens (le Monde, Le Figaro, Les Echos, 20 Minutes), hebdomadaires (L’Express, L’Expansion, Le Nouvel Observateur …), chaines télévisées (interview de Thomas Michelon, conseiller culturel adjoint, sur BFMTV, Canal+) ont abondamment répercuté les initiatives françaises, en soulignant l’effort de cohésion. Le recours par les services culturels à trois agences de presse américaines spécialisées sur la technologie et le numérique, l’apport de l’agence BETC (auteure d’une campagne virale volontairement décalée), la couverture de l’événement par le Groupe Canal+, Radio France, Le Mouv, et Ubergizmo ont été à ce titre extrêmement précieux.

L’édition 2015 verra une nette montée en puissance de la participation française : élargissement des acteurs impliqués dans l’organisation (notamment les entreprises ou réseaux du numériques français), accroissement des délégations de start-ups et de producteurs de contenus, ouverture vers les start-ups technologiques, accompagnement plus poussé des entreprises invitées, valorisation des produits high-tech français, présence accrue des professionnels français au sein des panels officiels de South by Southwest, recherche de sponsors privés.

Plus d’info :

French Start-ups at SXSW 2014

A Taste of French Tech at SXSW

Start (Up) in Austin, Land in Paris… Air France Giveaway

The Start of Something Great: Canal Start and Cinemacity at SXSW

Au Revoir Austin: A Successful First SXSW for France

French Tech Club


Il y a une réaction sur cet article, réagissez!

Une Réaction

1 - HOME FEATURE: s s « Mediamerica | 08.04.14

[…] […]


Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire