Téléphonie

Apple lance son iPhone

Date: 06/01/2007

Steve Jobs a dévoilé mardi 9 janvier son produit attendu par beaucoup, en ouverture de la Macworld Conference 2007. Inscrit dans une lignée de développement d’une certaine convergence prônée par la firme, l’iPhone est la combinaison d’un téléphone mobile (avec appareil photo incorporé), d’un iPod grand écran et d’une tablette Internet (navigateur et messagerie inclus). Si le design et la taille rappellent fortement l’iPod, l’innovation vient surtout de la présence d’un écran tactile révolutionnaire (de 300 par 420 pixels). Fonctionnant tant sur Mac OS X que Windows, le téléphone est également pourvu du Wifi, du Bluetooth, et d’un localisateur de position via satellite.

De nombreux partenariats ont été passés pour enrichir les fonctionnalités de l’iPhone – avec Google pour la recherche de cartes et Yahoo pour les mails – et devraient par la suite permettre un développement notable de ses accessoires (accès aux cours de la bourse par exemple).

Mais surtout, l’opérateur de téléphonie Cingular a passé rapidement des accords avec Apple, dévoilés par le Wall Street Journal quelques jours avant la Macworld Conference, faisant de lui le distributeur exclusif du produit pendant quelques mois.

La sortie de l’iPhone a été chaleureusement accueillie par les marchés financiers, Wall Street voyant poindre pour ce produit la possibilité d’un succès égal à celui de l’iPod. A l’annonce de Steve Jobs, l’action Apple a gagné 6%, puis 4,8% le lendemain pour clore à près de 98$ mercredi 10 janvier au soir.

Présenté en accompagnement de l’iTV – qui elle établit un lien entre l’ordinateur et la télévision -, cette sortie, annoncée pour juin aux Etats-Unis et sans doute 2008 pour l’Europe, marque définitivement la volonté d’Apple Computer Inc. de diversifier et étendre son activité, ce qui fut également souligné par un raccourcissement du nom de la firme en Apple Inc. La question est de savoir si ce téléphone proposé à 500$ pourra être suffisamment compétitif pour assurer à Apple la persistance de bons résultats sur les marchés financiers. Pour autant, les ventes prévues initialement sont assez modestes : Steve Jobs a annoncé pouvoir détenir près d’1% du marché américain à la fin de 2008, soit près de 10 millions d’unités –environ 975 millions de téléphones mobiles s’étant vendus en 2006-. Le modèle de 4 gigas sera vendu à environ 500$ et celui de 8 gigas à près de 600$.

Nokia, le leader du marché de la téléphonie mobile, a commenté la sortie de l’iPhone par l’intermédiaire du chef du département multimédia Anssi Vanjoki, comme «un produit intéressant auquel manquent d’importantes applications, telles la 3G» et a souligné qu’une telle annonce «était une preuve de plus que Nokia avait raison depuis le début» en pariant sur le couplage téléphonie-multimédia.

Nokia a déclaré avoir vendu près de 70 millions de téléphones/ lecteurs mp3 l’an passé -chiffres pourtant non confirmés par les spécialistes du marché -.

Antonin Chef
Source : Reuters


Il n'y a pas encore de réaction sur cet article, réagissez!

Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire