Téléphonie

Inquiétude croissante des utilisateurs d’applications de téléphonie mobile

Date: 01/10/2012

Inquiets de l’utilisation qui pourrait être faite de leurs données personnelles, les consommateurs sont de plus en plus nombreux à renoncer à télécharger certaines applications pour mobile : c’est le résultat d’une enquête conduite par le Pew Institute (Pew Research Center’s Internet & American Life Project).

88% des adultes américains possèdent aujourd’hui un téléphone cellulaire et 43% téléchargent des applications. L’étude révèle que 54% des utilisateurs d’applications ont renoncé à télécharger une application au regard de la quantité d’informations personnelles demandées pour accéder à cette application. De plus, 30% des utilisateurs d’applications pour mobile auraient désinstallé une application disponible sur leur appareil jugeant qu’elles collectaient des informations personnelles qu’ils ne souhaitaient pas partager.

Au total, 57% des utilisateurs d’applications pour mobiles auraient désinstallé une application ou renoncé à en télécharger une nouvelle pour des raisons de protection de leurs données personnelles. Fait marquant, cette réticence nouvelle au regard de la protection des données personnelles est tant du fait des jeunes de 18-29 ans que de leurs aînés.

La Federal Trade Commisssion (FTC) chargée de la protection des consommateurs a exhorté les fournisseurs à afficher clairement leurs politiques en matière de « privacy », et s’inquiète notamment des applications destinées aux enfants. Sous la pression du procureur général de Californie, les grands distributeurs d’applications – Apple, Google, Microsoft, Amazon, Hewlett-Packard et Research In Motion – avaient consenti début 2012 à une meilleure articulation des politiques de protection des données à caractère personnel. Le 5 septembre, la FTC a publié un guide de recommandations destiné aux fournisseurs d’applications Marketing Your Mobile App: Get It Right from the Start.

De nombreux utilisateurs témoignent également des risques croissants d’intrusion dans leur sphère privée par l’accès d’un tiers à leur téléphone mobile. Selon l’enquête du Pew Institute, 33% des détenteurs de smartphone et 29% des détenteurs d’autres téléphones cellulaires ont expérimenté le vol ou la perte de leur appareil (plus de 45 % dans la tranche d’âge 18-24 ans).

Cette prise de conscience des utilisateurs va de pair avec une plus grande observation de règles de protection. Alors que les utilisateurs sécurisent de plus en plus leurs données (images, contacts, etc.) par des backups réguliers (41%), 32% des sondés déclarent supprimer leurs historiques de navigation et 19% ont désactivé le système de localisation de leur appareil, deux fonctionnalités unanimement plébiscitées par les consommateurs lors de leur apparition sur les appareils.

Service Economique Régional de Washington


Il n'y a pas encore de réaction sur cet article, réagissez!

Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire