Paysage Audiovisuel

Trois projets de films et séries français retenus lors de la très sélective IFP Film Week

Date: 22/09/2016

Sous l’impulsion de l’association French in Motion, trois projets français à vocation internationale – un film, une série, une web-série – sont présentés actuellement du 17 au 22 septembre à l’IFP Film Week, le seul marché de co-production américain, qui se tient chaque année à New York. Organisée par l’Independent Filmmaker Project, une association créée en 1979 qui soutient des projets de films indépendants, l’IFP Film Week permet à des producteurs indépendants de rencontrer les interlocuteurs américains et internationaux à même de les aider à faire aboutir leurs projets : producteurs, financiers, agents, distributeurs ou diffuseurs (HBO, Amazon, Netflix, A&E, Warner, Sony, etc.). La grande majorité des 160 projets sélectionnés lors de la Film Week sont par la suite produits et distribués. Par le passé, Denis Villeneuve, Jim Jarmusch, Ava DuVernay ont commencé leur carrière avec l’IFP.

Accompagnée dans ses actions par UniFrance et les services culturels de l’Ambassade de France à New York, French In Motion – une association basée à New York qui rassemble les professionnels du cinéma et de la télévision souhaitant développer des collaborations franco-américaines – a lancé cette année un partenariat inédit avec l’IFP Film Week, afin de présenter d’ambitieux projets audiovisuels venant de l’Hexagone. Sur 35 projets reçus, French In Motion avait dans un premier temps présélectionné huit projets en juin. Parmi ceux-ci, l’IFP Week en a retenu trois : le film Panama Al Brown, la série Big Fun, et la web-série Corail (voir descriptions détaillées ci-dessous).

Hier soir, mercredi 21 septembre, l’audiovisuel français était à l’honneur à New York à l’occasion d’une soirée organisée par French In Motion et UniFrance, en partenariat avec les services culturels de l’Ambassade de France à New York et l’IFP. La réception venait ponctuer la fin des cinq jours de ce marché exclusif et sélectif, et avait pour but de mettre en lumière les multiples ponts qui existent entre l’industrie cinématographique en France et aux États-Unis. Étaient notamment présents à cette soirée qui se déroulait sur une terrasse panoramique devant le pont de Brooklyn : Joana Vicente (Présidente de l’IFP), Amy Dotson (Directrice Déléguée et Directrice de la Programmation de l’IFP), Nathalie Perus (Présidente de French In Motion), Adeline Monzier ( Représentante US d’Unifrance), Mathieu Fournet (Attaché Culturel à New York), les équipes des projets français, les réalisateurs, producteurs, distributeurs, et responsables de chaînes et de plateformes présents à l’IFP, les membres de French In Motion.

cocktail-party-rooftop-1

 

photoifp

 

 

Dans la catégorie films:

Panama Al Brown – Un biopic retraçant le parcours extraordinaire du premier champion du monde noir-hispanique de boxe poids coqs, de New York à Paris dans les années folles. Il inspira Jean Cocteau, lequel deviendra son coach et manager pour réparer la trahison dont ‘la merveille noire’ avait été victime.
Production : Storner Prod (Pierre Garnier, Jérôme Boucher)
Auteur : Gregory Boutboul

 

Dans la catégorie série tv:

Big Fun – Drame historique de 12 x 1h
– En pleine Guerre Froide, l’Europe Libre se protège du péril communiste. La base du Grand Fons (Big Fun) accueille 2000 soldats américains et leur famille, à quelques encablures d’Equirolles, petite ville française paisible. Deux univers que tout oppose. Jusqu’à ce qu’une série de meurtres oblige ces mondes à se confronter.
Production : Calt Studio (Xavier Matthieu)
Auteurs : David Elkaïm, Vincent Poymiro, Cyril Gély

 

Dans la catégorie web-série:

Corail – 10x 5 min, animation
Inspirée d’une histoire vraie, celle d’Eugène, né Eugenia, un des premiers criminels transsexuels dans l’Australie des années 20. Soupçonné d’avoir tué sa femme, puis rattrapé par la justice après avoir changé plusieurs fois d’identité et s’être remarié, il doit affronter la réalité d’une double prison: sa cellule et son corps de femme.
Production : My Fantasy (Antoine Piwnik)
Auteurs : Joëlle Oosterlinck et Amaury Montrichard
Réalisatrice : Anaïs Caura

__________________

L’Independent Filmmaker Project, créée en 1979, est la plus importante organisation de défense du cinéma indépendant aux États-Unis et compte parmi ses membres Michael Moore (Fahrenheit 9/11), Miranda July (Me and You and Everyone We Know) et Debra Granik (Winter’s Bone).

French In Motion est une organisation lancée à New York en mai 2016, réunissant les professionnels des industries du film, de la télévision et des nouveaux medias, qui souhaitent développer les collaborations entre la France et l’Amérique du Nord. Elle a pour mission de créer des ponts pour faciliter les contacts et les échanges, d’aider les équipes créatives et de production à trouver des partenaires outre-Atlantique, à dépasser les inconnues des contextes légaux et économiques dans les différents pays, et, comme dans le cadre du partenariat avec l’IFP Week, proposer des projets initiés en France à des partenaires et talents potentiels aux Etats-Unis. Afin de réaliser ces objectifs, French In Motion organise toute l’année des événements – rencontres franco-américaines, appels à projets, masterclass – et lance en septembre un site internet et un forum où les membres pourront échanger et s’informer.
facebook.com/FrenchInMotion | twitter.com/French_InMotion


Il y a une réaction sur cet article, réagissez!

Une Réaction

1 - Interview de Nathalie Perus (French in Motion) : “L’industrie américaine nous regarde, nous avons une crédibilité” « Mediamerica | 22.09.16

[…] sur les 35 candidatures, nous en avons présélectionné 8 et l’IFP en a retenu 3 au final (lire Trois projets de films et séries français retenus lors de la très sélective IFP Film Week).   En quoi l’IFP a-t-elle été importante pour vous ? Cela nous a permis de faire valider […]


Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire