Télévision

Accord The CW – Netflix : une première pour les deux sociétés

Date: 01/11/2011



The CW

Netflix multiplie les accords avec de nouveaux partenaires, les derniers en date étant ceux conclus avec DreamWorks Animation, Discovery Communications et AMC. Mais l’accord signé mi-octobre avec la chaîne de télévision The CW est une première.

The CW est une joint venture de CBS et Time Warner qui vise un public jeune et plutôt féminin. Le network n’est cependant jamais parvenu à engranger d’importants revenus grâce à ses séries, notamment en raison de ses faibles taux d’audience. Ainsi, la chaîne se positionne en lanterne rouge dans le classement des networks américains pour la saison 2010-2011, même si elle est celle qui a le public le plus jeune (Final Network Rankings For 2010-11 Season: English-Language Nets Down, Univision Up, Deadline Hollywood, 26 mai 2011).

L’accord entre Netflix et The CW est inédit à plusieurs titres. Tout d’abord, c’est le premier pas de Warner Bros. TV, branche de Time Warner, dans le système SVOD (Subscription Video On Demand), loin du traditionnel marché de la syndication.

D’autre part, Time Warner et CBS trouvent dans cet accord un nouvel outil marketing pour une chaîne qui est en difficulté depuis sa création en 2006. Les taux d’audience du network en prime time ont baissé de 30% sur les 18-49 ans depuis le début de la saison en cours et la chaîne coûte cher à ses propriétaires. La diffusion des séries Gossip Girl et Nikita sur Netflix pourrait aider leurs taux d’audience lorsque de nouvelles saisons seront diffusées sur la chaîne. D’autre part, cet accord permet à The CW de créer de nouvelles sources de revenus importantes.

Pour Netflix, l’accord couvre un contenu exceptionnellement vaste, puisqu’il concerne la diffusion en streaming des séries produites actuellement, et d’ici 2015, par CBS et Time Warner, pour The CW, soit plus de 700 heures de programmes. Netflix pourra exploiter ces épisodes 4 ans après le début de leur exploitation sur son site, mais la société ne pourra diffuser ces séries qu’avec une saison de retard. Par exemple, Netflix a commencé à proposer les saisons précédentes de The Vampire Diaries et Gossip Girl dès le 15 octobre, mais la saison actuelle de ces séries ne pourra être proposée par Netflix que lorsque la saison suivante sera diffusée sur The CW. Ce système permet de protéger la stratégie Internet du network qui diffuse les saisons actuelles de ses séries sur son site CWTV.com 3 jours après leur diffusion sur son antenne.

D’autre part, il s’agit d’un accord exclusif, c’est-à-dire que Netflix est le seul service de VOD sur abonnement qui pourra proposer ces séries selon ce modèle-là.

Netflix, Warner Bros et CBS ont négocié pendant 14 mois pour arriver à cet accord qui est évalué, par les analystes, à 1 milliard de dollars. The CW aurait également proposé le package aux deux autres grands acteurs du secteur que sont Amazon et Hulu, mais c’est un autre type d’accord que la chaîne a signé avec Hulu fin octobre. Celui-ci permettra aux abonnés au service payant Hulu Plus d’accéder aux 5 épisodes les plus récents de chaque série diffusée sur The CW. A la différence de l’accord signé avec Netflix, les utilisateurs d’Hulu Plus n’auront pas accès à des épisodes plus anciens ou de saisons précédentes. D’autre part, les utilisateurs du service gratuit d’Hulu n’auront accès à ces 5 épisodes qu’avec 8 jours de retard, toujours dans un souci de protéger le site CWTV.com. Les détails financiers n’ont pas été révélés.

La conclusion de l’accord entre Netflix et The CW a certainement été accélérée par les difficultés grandissantes de The CW et celles de Netflix, qui, face au mécontentement et à la baisse de ses abonnés (Lire Netflix perd 800 000 abonnés et devrait entrer dans le rouge, Médiamérica, 28 octobre 2011), cherche à renforcer son contenu en streaming. Les séries télévisées représentent un contenu très important pour le site de VOD puisque Ted Sarrandos, Chief Content Officer de Netflix affirmait, au MIPCOM, début octobre, que plus de 60% du visionnage sur Netflix concernait ce type de programmes.

CW reaps Netflix bonanza, d’Andrew Wallenstein, Daily Variety, 14 octobre 2011

Analysis: Why the Billion-Dollar CW-Netflix Deal Should Catch Your Attention, de Ben Grossman, Broadcasting & Cable, 17 octobre 2011

The CW Inks Five-Year Deal With Hulu, de Philiana Ng, Hollywood Reporter, 28 0ctobre 2011

Géraldine Durand


Il y a une réaction sur cet article, réagissez!

Une Réaction

1 - L’avenir de Netflix est dans les programmes de télévision « Mediamerica | 01.11.11

[…] mais il concerne la diffusion en streaming de près de 700 heures de programmes du network (Lire Accord The CW – Netflix : une première pour les deux sociétés, Médiamérica, 01 novembre 2011). La valeur de chaque épisode varie donc entre 150 000 et […]


Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire