Télévision

Débuts modestes des chaînes avec abonnement sur YouTube

Date: 01/08/2013


YouTube

Youtube propose depuis mai dernier l’accès à 29 chaînes, telles que Sesame Street, UFC, National Geographic, PGA ou Magnolia Pictures, contre un abonnement débutant à 0.99 $ par mois. Ces mêmes partenaires ont déclaré, d’après The Guardian, que ce “programme pilote” rencontrait un démarrage assez lent auprès des internautes.

Cependant d’après le Chief Executive du distributeur RLJ Entertainment, Mighuel Penella, “il est trop tôt pour émettre un véritable avis” sur l’initiative de YouTube. Il considère ces premiers mois plutôt comme une phase de test, un moyen d’évaluer le potentiel de l’offre de YouTube en termes de marketing et de promotion.

Youtube a également investi 300 millions de dollars dans 160 de ses chaînes exclusives, qui tournent autour de la comédie, du lifetstyle, du sport et d’autres genres, et qui connaissent également des débuts décevants (YouTube investit dans la création de contenu et crée 100 nouvelles chaînes professionnelles).

Il existe plusieurs raisons au fait que YouTube se soit orienté vers un accès payant à ses chaînes. En mars dernier, All Things Digital évoquait le fait que les revenus publicitaires de Youtube n’étaient pas équivalents à la fréquentation du site et ses nombres de vues, en particulier sur ses chaînes les plus importantes.

En juillet, le cabinet Adage affirmait par ailleurs qu’une partie des partenaires étaient à la recherche d’autres accords de distribution de leur contenu en plus de ceux de YouTube, afin d’augmenter leurs revenues publicitaires.

De plus, YouTube cherche à son tour à produire du contenu original à l’image d’Amazon et de Netflix, dont les séries “House of Cards” et “Arrested Development” viennent d’être nominées aux prochains Emmy Awards.

Bien que Google ne donne officiellement pas de détail sur le montant de son chiffre d’affaires tiré de YouTube, les analystes de Morgan Stanley l’estimeraient à 4 milliards de dollars en 2013. Le cabinet Wedge Partners évalue à 10% la part du chiffre d’affaires de Google venant de YouTube, soit environ 5,6 milliards de dollars. Quoiqu’il en soit il n’y aucune doute sur le fait  que les revenus du site de vidéo en ligne progresse. Le Senior Vice President Nikesh Arora affirme que “les revenus de YouTube sur téléphones portables du mois de juin 2012 ont été trois fois supérieurs à ceux enregistrés en début d’année”.

Selon un document publié par Netflix, “durant les prochaines décennies et à travers le monde, la télévision sur internet remplacera la télévision traditionnelle […] les applications remplaceront les chaînes, les télécommandes disparaîtront, et les écrans se multiplieront”.

La stratégie de YouTube et de son système d’abonnement s’insère dans cette évolution et ses débuts lents ne sont donc à l’heure actuelle pas significatifs. On ne pourra juger de son succès que dans trois ou cinq ans.

YouTube subscription channels off to slow start – but is that a problem?, de S. Dredge, The Guardian, 19 juillet 2013

Joachim Gautier


Il y a 2 réactions sur cet article, réagissez!

2 Réactions

1 - Débuts modestes des chaînes avec a… | 01.08.13

[…]   […]


2 - Débuts modestes des chaînes avec a… | 01.08.13

[…] Youtube propose depuis mai dernier l’accès à 29 chaînes, telles que Sesame Street, UFC, National Geographic, PGA ou Magnolia Pictures, contre un abonnement débutant à 0.99 $ par mois. Ces mêmes partenaires ont déclaré, d’après The Guardian, que ce “programme pilote” rencontrait un démarrage assez lent auprès des internautes.Cependant d’après le Chief Executive du distributeur RLJ Entertainment, Mighuel Penella, “il est trop tôt pour émettre un véritable avis” sur l’initiative de YouTube. Il considère ces premiers mois plutôt comme une phase de test, un moyen d’évaluer le potentiel de l’offre de YouTube en termes de marketing et de promotion.  […]


Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire