Télévision

DTV : état des lieux

Date: 25/04/2009

Début février, le Congrès a finalement voté le projet soutenu par le président Obama retardant la transition numérique au 12 juin 2009.

Outre le report, le projet alloue 650 millions de dollars au programme consacré à la réduction du coût des décodeurs numériques. Initialement prévue le 17 février 2009, le passage au numérique met définitivement fin à l’ancien système de diffusion en analogique et permet une meilleure qualité d’image ainsi qu’un choix de chaînes beaucoup plus diversifié, tout en libérant les fréquences pour d’autres besoins (Internet sans fil, radio…). Plusieurs amendements ont été votés avant l’adoption définitive. L’un d’eux vise à autoriser le passage au numérique avant le 12 juin pour les chaînes qui le souhaitent. La période du 17 février au 12 juin s’inscrit donc comme une période de transition dans l’histoire de la télévision.

Malgré le report au 12 juin, plus de 400 chaînes de TV ont choisi de stopper la diffusion en analogique le 17 février 2009, date de transition initiale, causant quelques troubles (enregistrement d’un taux plus élevé dans les centres d’appel). D’autres se mettent au numérique progressivement.

Ainsi, la FCC a autorisé en mars et en avril l’extinction de signaux analogiques de plusieurs stations de télévision. Certains observateurs pensent que les nombreuses dates associées à la transition numérique sont génératrices de confusion pour les téléspectateurs. Ils relèvent plusieurs dates, entre le 17 février et le 12 juin, banalisées par la suppression des signaux analogiques. Le 18 avril est l’une des ces dates-clefs. En effet, la FCC a exigé d’un certain nombre de chaînes le maintien jusqu’au 18 avril d’un signal analogique restreint.

Ces « veilles analogiques » contiennent des programmes nécessaires aux foyers selon la FCC (actualités, informations sur la télévision numérique, etc.). La FCC s’est aussi assurée qu’au moins une chaîne affiliée à chaque grand réseau (ABC, CBS, FOX ou NBC ) continue à être diffusée en analogique.

La FCC a demandé en mars dernier aux chaînes de télévision n’étant pas encore passées au numérique d’informer les téléspectateurs sur la transition prévue le 12 juin. Plus précisément, les chaînes de télévision qui diffusent toujours en analogique, doivent prévenir leurs spectateurs d’une possible perte de signal, car certains pourraient ne pas avoir de codeur numérique. De plus, les foyers doivent être prévenus du changement de fréquences opéré par certaines chaînes de manière à régler leur convertisseur numérique. Selon Nielsen Media, 3.6 % des foyers ne sont pas encore prêts pour la transition. Bien que le chiffre soit faible, le nombre de codeurs risque d’être insuffisant. En effet, Michael Copps, l’actuel président de la FCC, rapporte récemment qu’il pourrait y avoir une pénurie de codeurs numériques dans les prochains jours. Les fabricants ne veulent pas produire quantité de convertisseurs car ils savent que le marché se sature à mesure que les foyers s’équipent.

Copps affirme pourtant que les problèmes techniques restent mineurs et facilement résolvables, d’autant que beaucoup d’américains sont abonnés au câble ou au satellite et ne sont donc pas touchés par la transition numérique.

Site officiel de la transition numérique aux Etats-Unis “The digital transition, what you need to know about” : www.dtv.gov

Site du programme consacré aux coupons de réduction : www.dtv2009.gov

N° d’appel : 1-888-CALLFCC (1-888-225-5322). D’après la FCC, plus de 4000 personnes répondent aux réclamations des téléspectateurs confus.

Marion Carnel


Il n'y a pas encore de réaction sur cet article, réagissez!

Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire