Télévision

HBO lance son service de vod : HBO Now

Date: 30/04/2015


HBO HBO

HBO a lancé début avril son nouveau service de streaming, HBO Now. Le timing est bien choisi, puisqu’au même moment, la 5ème saison de Game of Throne, série la plus populaire de HBO, sort sur les écrans et est d’ailleurs largement piratée (voir notre article Mediamerica : Quatre épisodes de la saison 5 de Game of Thrones diffusés illégalement avant leur sortie de HBO). Avec HBO Now, il est désormais possible de regarder les programmes de HBO en ligne pour 15$ par mois, sans abonnement à la télévision par câble ou satellite, souvent très onéreux aux Etats-Unis. HBO Now est disponible aux Etats-Unis sur Apple TV, sur tous les appareils Apple et via l’abonnement Internet optimum de Cablevision.

Ce nouveau service représente un important changement dans la stratégie de HBO. Mais il semblait indispensable notamment face aux compétiteurs en ligne comme Netflix ou Amazon. D’ailleurs Richard Plepler, CEO de HBO, se plaît à souligner que c’est au moment où la concurrence est la plus rude, que HBO a le meilleur catalogue de programmes. Le profit généré par HBO est considérable au sein de sa maison mère, Time Warner qui a rejeté l’année dernière une OPA de 1,8 milliards de dollars de la 21st Century Fox de Rupert Murdoch. La croissance de HBO est essentielle pour le groupe, et HBO Now doit en être une étape clé.

Mais avec ce nouveau service en ligne, Time Warner et HBO doivent veiller à ne pas mettre en péril leurs propres intérêts. Aussi bien HBO que les autres chaînes de Time Warner, comme TNT et TBS, reçoivent des millions de dollars des compagnies de câble et satellite qui diffusent leurs programmes. Pour Jeffrey Bewkes, CEO de Time Warner et Richard Plepler, CEO de HBO, le nouveau service est complémentaire du système existant et vise les personnes qui refusent de payer un abonnement à la télévision par câble ou par satellite, les fameux cord-cutters ou cord-nevers. M. Plepler ajoute même que des programmes de streaming comme HBO Now sont une opportunité pour les câblo-opérateurs car cela augmente les besoins en bande passante. Mais ce discours positif est loin d’être partagé par tous.

Le lancement de HBO Now avait été annoncé en mars dernier lors d’un événement co-organisé avec Apple qui présentait sa nouvelle montre. Un coup de communication réussi pour les deux partenaires. La venue de Richard Plepler dans la Silicon Valley et son apparition sur l’une des scènes les plus visibles est lourde de symbole. M. Plepler représente la côte Est, la télévision « ancien media », centrée moins sur la technologie que sur le contenu et le talent. Mais il doit désormais se tourner vers la côte Ouest où se trouvent ses plus gros compétiteurs. Netflix est particulièrement agressif et devrait dépenser plus de 450 millions de dollars pour ses contenus originaux en 2015 (contre 243 millions en 2014), d’après MoffettNathanson. Ted Sarandos, le CEO de Netflix ne cache pas être en concurrence directe avec HBO : «  Notre objectif est de devenir HBO avant qu’HBO ne devienne Netflix ».

A Hollywood, on s’est parfois plaint de la croissance trop rapide de HBO qui aurait acheté les droits de programmes jamais créés par la suite. Les plateformes de streaming comme Netflix et Amazon courtisent des talents avec de gros chèques et la promesse que leur programme sera distribué très rapidement.

L’impact de HBO Now sur l’ensemble de l’industrie ne devrait pas se faire attendre : « nous créons les bases pour transformer les chaînes de télévision et les rendre accessibles à la demande et sur tous les appareils avec une interface fluide. Nous ouvrons la voie pour tous », affirme  Jeffrey Bewkes, CEO de Time Warner au New York Times.

Ainsi, un jour après le lancement de HBO Now, CBS a dévoilé son propre service de streaming en ligne, et a annoncé celui de Showtime (détenu par CBS) dans les prochains mois. Des câblo-opérateurs décident d’adapter leur offre : Time Warner Cable a dû baisser le coût de son option HBO; Cablevision propose un nouveau package pour les cord-cutters combinant bande passante, antennes et HBO Now en option. Les plateformes de streaming évoluent rapidement aussi, à l’instar de Youtube qui développe une offre payante pour du contenu premium, comme l’a annoncé Bloomberg récemment.

Moins d’un mois après le lancement de HBO Now, M. Plepler se montre satisfait des résultats et confirme son ambition d’attirer 10 à 15 millions de cord-cutters et cord-nevers.

HBO Chief Downplays Binge Viewing; Says Turner, Warner Bros. Content Could Join HBO Now, Variety, 29/04/2015

At the Head of the Pack, HBO Shows the Way Forward, New York Times, 12/04/2015

Cablevision Debuts “Cord Cutter” Packages Combining Broadband, Free Antennas, And Optional HBO NOW, TechCrunch, 23/04/2015

Google Plots New YouTube Subscription Service as Soon as This Year, Bloomberg, 8/04/2015

Pervenche Beurier


Il y a 4 réactions sur cet article, réagissez!

4 Réactions

1 - Quatre épisodes de la saison 5 de « Game of Thrones » diffusés illégalement avant leur sortie de HBO « Mediamerica | 30.04.15

[…] Le piratage de Game of Thrones intervient alors que Time Warner propriétaire de la chaîne câblée vient de lancer HBO Now: le nouveau service de vod permettant l’accès aux programmes de HBO sans abonnement à la télévision par câble ou satellite (voir article Mediamerica, HBO lance son service de vod : HBO Now) […]


2 - Time Warner porté par la télévision « Mediamerica | 30.04.15

[…] son service OTT, HBO Now, outre- Atlantique (voir l’article Mediamerica du 30/04/2015: HBO lance son service de vod : HBO Now). Une offre qui a obtenu “une réponse très positive”, tant au niveau des abonnés que de […]


3 - Comment le piratage guide Hulu dans ses décisions « Mediamerica | 30.04.15

[…] cibler les publics pirates, c’est aussi le cas de HBO. En avril dernier, la chaîne a lancé un service de streaming appelé HBO Now, indépendant des chaines câblées. Ce service a un grand rôle à jouer dans les projets de HBO […]


4 - Netflix détrône HBO pour la qualité de ses programmes originaux « Mediamerica | 30.04.15

[…] L’étude fournit aussi un indicateur inquiétant pour les chaînes de télévision payantes : la tendance du “cord cutting” (la résiliation d’abonnements aux chaînes payantes) continue de croître. D’ailleurs HBO avait anticipé ce phénomène en créant HBO Now, son service de VOD indépendant. […]


Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire