Télévision

La stratégie de The Hub pour étendre son audience

Date: 19/03/2012



La chaîne The Hub

Pour Margaret Loesch, Présidente et CEO de la chaîne The Hub (Lire Fiche synthétique : The Hub, Médiamérica, 14 avril 2011), la joint venture d’Hasbro et Discovery lancée au mois d’octobre 2010, la clé du succès pour sa chaîne qui vise un public jeune est de toucher les parents. C’est pourquoi la chaîne a produit des séries visant la génération X (personnes nées entre 1960 et 1979) comme Les amies c’est magique (My Little Pony : Friendship is Magic), basée sur la ligne de jouets Mon petit poney produite par Hasbro, et les Bisounours (Care Bears : Welcome to Care-a-Lot). Cette stratégie fonctionne, jusqu’à un certain point. D’un côté, le co-viewing (visionnage parents/enfants) est 5 fois plus important sur Hasbro qu’il ne l’était sur Discovery Kids (la chaîne qu’a remplacée The Hub). D’un autre côté, si son audience quotidienne ne cesse de progresser, elle était encore en-dessous des 100 000 spectateurs au mois de février 2012, et ce malgré des programmes populaires et coûteux. Toutefois, contrairement à une autre chaîne et joint venture de Discovery, OWN, la chaîne d’Oprah Winfrey, l’évolution de la chaîne est globalement positive. La progression annuelle de la chaîne en termes d’audience quotidienne au sein de son public cible, soit les 2-11 ans, est de 29%.

Une difficulté majeure pour la chaîne, qui était prévisible, reste le marché publicitaire. Il est en effet compliqué de convaincre les fabricants de jouets de donner de l’argent à un concurrent. Or, le marché des jouets reste la principale cible pour une chaîne qui propose du contenu pour enfants. Ainsi, Mattel n’a pas acheté d’espace publicitaire sur The Hub, tout comme Lego, ce qui pourrait notamment être lié à l’existence d’une ligne de jouets chez Hasbro similaire à Lego, Kre-O. Pourtant, Margaret Loesch est la première à clamer haut et fort qu’aucune préférence n’est donnée à Hasbro sur ce terrain-là.

Quoi qu’il en soit, le taux d’audience reste l’élément central pour attirer les annonceurs et The Hub a capté l’attention du marché avec ses nouvelles versions de Mon Petit Poney et de Transformers qui ont une solide base de fans adultes. Les Bronies, comme on appelle les fans de Mon petit poney, ont reçu une couverture presse importante, tout comme les fans de Transformers, qui suivront la marque où qu’elle se trouve.

Enfin, comme le souligne Margaret Loesch, un autre ingrédient indispensable est le renouvellement constant du contenu. Même sur une chaîne pour enfants.

Discovery’s The Hub Ponies Up, de Sam Thielman, Adweek, 05 mars 2012

Géraldine Durand


Il y a une réaction sur cet article, réagissez!

Une Réaction

1 - Chute spectaculaire de l’audience de Nickelodeon : le signe d’une crise au sein des chaînes pour enfants aux Etats-Unis ? « Mediamerica | 19.03.12

[...] télévision, l’apparition de chaînes comme The Hub et le succès de sa série Le Petit Poney (La stratégie de The Hub pour étendre son audience, Médiamérica, 19 mars 2012), sans compter la popularité croissante de PBS Kids Sprout et de [...]


Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire