Télévision

Les opérateurs du câble et des télécommunications se lancent dans le cloud gaming pour générer de nouvelles sources de revenus

Date: 05/10/2012


Sony a racheté l’entreprise de cloud gaming intéractif Gakai

Dans le secteur du jeu vidéo, de plus en plus d’entreprises sont tentées de se tourner vers la technologie cloud pour faire face aux contraintes liées aux supports physiques (coûts élevés et espace de stockage limité). Après que les géants de la vidéo Warner Bros et NBC Universal Media aient lancé leur service UltraViolet  (sur le sujet, lire Lancement d’UltraViolet : la solution pour visionner un film sur tous supports) et qu’Apple, Google et Amazon se soient intéressés au marché dématérialisé de la musique, c’est donc au tour des entreprises de jeux vidéo de franchir le pas du cloud.

Le service OnLive a été jusqu’à présent une des seules tentatives dans ce domaine. Lancé en 2010, le site permettait de télécharger sur différents supports une sélection de jeux vidéo. Malgré une entrée prometteuse sur le marché, l’entreprise n’a pas réussi  à attirer suffisamment d’utilisateurs pour amortir les coûts de l’infrastructure du cloud. Elle a dû déposer le bilan en août 2012, et a créé une nouvelle société dans la foulée, toujours sous le nom de OnLive.

Certains spécialistes du numérique ont commencé à s’interroger sur la rentabilité du cloud gaming, mais d’autres considèrent que cette première tentative ratée ne doit pas pour autant dissuader de futurs entrants sur le marché.

Jesse Divnich, consultant chez EEDAR (cabinet spécialisé dans le marché du jeu vidéo) rappelle qu’il n’est pas rare de voir le premier entrant sur un marché émergeant échouer, même s’il lance une nouvelle technologie, à terme, très profitable. C‘est qu’il n’a pas trouvé le bon business model. OnLive a facilité l’accès aux jeux pour les utilisateurs, mais il lui manquait pour réussir un contenu réellement attractif.

Bloomberg News a récemment révélé que les géants AT&T, Verizon et Time Warner Cable devraient prochainement se lancer sur le marché du cloud gaming et proposer des jeux directement sur la télévision de salon (lancement prévu en début d’année 2013). De leur côté, Comcast et Cox Communications prépareraient également des services similaires, avec la volonté de proposer une sélection de jeux plus hauts de gamme, dont notamment des titres d’Electronic Arts.

Ross Robin, fondateur du cabinet spécialisé dans l’observation des nouvelles technologies Reticle Research, a jugé cette stratégie payante. En effet, ces fournisseurs d’accès ont déjà une très large base de clients, ce qui les place d’emblée dans une position beaucoup plus confortable que celle d’une startup. Se lancer dans le cloud gaming est pour eux bien moins risqué, et représente une potentielle source de revenus supplémentaire. Ross Rubin a également fait remarqué que le cloud gaming pourrait motiver certains consommateurs à se tourner vers des offres plus haut de gamme afin d’améliorer la fluidité de l’expérience de jeu. Il est cependant difficile de savoir si ces services attireront suffisamment les consommateurs pour qu’ils décident d’abandonner leurs consoles de jeux traditionnelles.

Un des plus grand avantages du cloud gaming réside dans le fait que les joueurs n’auront plus à acheter de consoles de jeux très chères, même pour les jeux graphiquement très riches. En effet, tout le processus informatique sera effectué à distance, dans le cloud. La seule potentielle limite technique sera celle du débit internet. Il faudra que celui-ci soit suffisant pour que l’image soit transmise de manière fluide. Jesse Divnich fait remarquer que même si des jeux plus évolués pourraient nécessiter de nouvelles box, celles-ci reviendront toujours moins chères que des consoles de jeu classiques.

Le marché peut sembler difficile à conquérir tant l’offre est aujourd’hui fragmentée. La Wii U vient tout juste de sortir (lire : La nouvelle console Wii U de Nintendo propose une manette avec un deuxième écran intégré) alors que Sony et Microsoft devraient dévoiler leur nouvelle console dans le courant de l’année 2013. Dans le même temps, les Smartphones, tablettes et jeux sur réseaux sociaux gagnent toujours plus de terrain (lire : Avenir des jeux vidéo sur mobiles : le modèle freemium commence à s’imposer). Mais selon les analystes, des éditeurs tels qu’Electronic Arts et Activision sont prêts pour se lancer sur le marché du cloud gaming.

Jesse Divnich remarque qu’en tant que géants de l’édition de jeux vidéo, Electronic Art et Activision sont souvent plus lents à entrer sur un marché émergent que de plus petites entreprises. Cependant, les opérateurs du câble devraient proposer des contrats très lucratifs à ces grands éditeurs afin de développer leur catalogue de jeux. Et si ce service parvient effectivement à attirer de nouveaux joueurs, les distributeurs auront tôt fait de s’engouffrer dans la brèche, comme ils l’ont fait avec le marché des jeux sur Smartphones et tablettes.

Toujours d’après Jesse Divnich, de nombreux analystes ont prévu une disparition pure et simple des consoles de jeu telles que nous les connaissons, au profit du cloud, moins coûteux. « Après 8 générations de consoles, il n’y aura plus de raisons financières d’en lancer de nouvelles, les capacités du cloud s’améliorant très rapidement. Les constructeurs de consoles vont donc devoir s’adapter et proposer leur propre système de cloud gaming pour rester compétitifs. Microsoft s’y prépare déjà et mène des premiers travaux dans ce domaine, tandis que Sony a racheté l’entreprise de cloud gaming intéractif Gakai, pour 380 millions de dollars en juin 2012. David Perry, le président de Gakai, a déclaré vouloir aider le géant japonais SONY à exploiter au mieux les possibilités du cloud et de continuer à accroître son développement.

Les opérateurs du câble et des télécommunications semblent prêts à se mettre d’accord et ne veulent pas prendre du retard sur ce qui devrait être l’avenir du jeu vidéo. En effet, selon Jesse Divnich, les fournisseurs de télévision et de téléphonie mobile savent que la commodité du cloud gaming attirera de nouveaux consommateurs si le contenu proposé est de haute qualité, et ils veulent être prêts pour cette transition.

Xbox Challenged as Cable Plots to Make Consoles Obsolete, de Ari Levy, Bloomberg, 25 septembre 2012

Cable TV giants might be plotting cloud gaming service to take on Xbox, PlayStation, de Tom Cheredar, Venturebeat, 25 septembre 2012

Emmanuel Libet


Il y a 3 réactions sur cet article, réagissez!

3 Réactions

1 - Les opérateurs du câble et des télécommunications se lancent dans le cloud gaming pour générer de nouvelles sources de revenus « Mediamerica | Actu Média | Scoop.it | 05.10.12

[…] Dans le secteur du jeu vidéo, de plus en plus d’entreprises sont tentées de se tourner vers la technologie cloud pour faire face aux contraintes liées aux supports physiques (coûts élevés et espace de stockage limité). Après que…  […]


2 - Les opérateurs du câble et des télécommunications se lancent dans le cloud gaming pour générer de nouvelles sources de revenus « Mediamerica | TV | marché nord-américain | Scoop.it | 05.10.12

[…]   […]


3 - Les opérateurs du câble et des télécommunications se lancent dans le cloud gaming pour générer de nouvelles sources de revenus « Mediamerica | Jeux Vidéo | Marché Nord-Américain | Scoop.i | 05.10.12

[…]   […]


Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire