Télévision

Premier Marathon des Séries à New York & récompense pour un téléfilm français aux International Emmy Awards : la production télévisuelle française gagne en visibilité aux Etats-Unis

Date: 28/11/2017


La productrice Joëy Faré et l’actrice Samia Sassi

Les œuvres de création française et européenne, tirées par le format des séries poursuivent leur conquête du public américain. Grâce à l’émergence et à la croissance des plateformes de SVOD et autres services de streaming tels Netflix, Hulu, Sundance TV ou encore Amazon Prime, les amateurs de série aux Etats-Unis peuvent désormais goûter à une large variété de créations françaises.

 

1. Un contexte favorable : les services de streaming américains friands de séries françaises

Certains achats récents illustrent cette progression : la plateforme Hulu propose déjà plusieurs séries françaises comme Spiral (Engrenages en VF) ou Braquo (désignée par le New York Times comme un “Law and order vu par Stendhal”). Forte du succès de sa série originale The Handmaid’s Tale, la plateforme vient d’acquérir les droits SVOD aux Etats-Unis de trois séries européennes distribuées par Studiocanal : la danoise Below the Surface, la franco-suédoise Midnight Sun (Jour Polaire diffusée en France sur Canal +) et le drama britannique Trust Me. Il s’agit pour Hulu de son tout premier accord avec le groupe StudioCanal.

Autre alliance inédite : Amazon Prime Video a récemment acquis les droits de Black Spot (Zone Blanche diffusée par France 2). Ce sera la première série française distribuée par Amazon quasi-mondialement.

Du côté des valeurs sûres, The Bureau (Le Bureau des Légendes, série de Canal +), désignée comme la “remplaçante de Homelandpar le New York Times, en est à la diffusion de sa troisième saison outre-Atlantique sur la plateforme de streaming Sundance Now. Sundance TV propose aussi la série The last Panthers (aka Panthers sur Canal +) qui figurait dans le classement des meilleures séries de 2016 de The Hollywood Reporter. Mais si les thrillers et les drames noirs ont initié la percée des séries françaises aux Etats-Unis ces dernières années, d’autres genres semblent également intéresser les plateformes américaines.

Neflix propose en effet plusieurs séries de comédie française, telles A very secret service (Au service de la France diffusée par ARTE) ou encore Call my Agent (10 pour cent de France 2), épinglée comme a must for French film fans” selon The Hollywood Reporter et dont la saison 2 a été mise à disposition en streaming peu de temps après la diffusion française.

La science-fiction n’est pas en reste avec la série Missions diffusée en France par OCS, acquise ce semestre par Shudder, un service de streaming d’AMC Networks. Pour en parler, Mashable cite un autre programme français qui s’est bien exporté : selon le site, cette série pleine de mystères promet d’être au voyage dans l’espace ce que Les Revenants ont été aux petits villages tranquilles.

Enfin, les séries historiques françaises trouvent également place dans le paysage américain, à l’instar de Versailles, diffusée sur la télévision américaine par Ovation TV et désormais disponible en ligne sur Netflix.

 

2. Plusieurs nominations et une récompense françaises aux International Emmy Awards

Comme chaque année en novembre, les professionnels de l’audiovisuel du monde entier se sont réunis à New York pour les International Emmy Awards.

Ce rendez-vous célèbre l’excellence des programmes télévisés produites hors des Etats-Unis, ainsi que les programmes de prime-time américains produits en langue non-anglaise. Point d’orgue de cet événement, le Gala des International Emmy Awards rassemble 1000 convives de l’industrie de la série TV et s’est tenu cette année le lundi 20 novembre.

La France était présente : nominations dans trois catégories, et victorieuse d’un International Emmy : Ne m’abandonne pas, un téléfilm réalisé par Xavier Durringer, a remporté l’International Emmy de catégorie meilleur téléfilm / mini-série. Ce programme est produit par Scarlett productions, diffusé sur France 2 et distribué par Francetv distribution.

La productrice Joëy Faré et l’actrice Samia Sassi étaient présentes à New York pour recevoir leur récompense.


crédit photo: Mathieu Fournet

Kad Merad était nominé dans la catégorie meilleur acteur, pour sa prestation dans la série de Canal+ Baron noir (production Kwaï, distribution Studiocanal).

Enfin, Le Studio de la terreur, au cœur de la propagande de Daech, réalisé par Alexis Marant pour Canal +, a concouru dans la catégorie meilleur documentaire (Production CAPA, distribution Newen Distribution).

Parmi les 11 récompenses de cette édition 2017, 8 pays sont représentés, pour plupart européens : Belgique, Canada, France, Allemagne, Norvège, Turquie, Royaume-Uni et États-Unis. “La télévision est une forme d’art universelle qui transcende les cultures, les langues et les frontières, tels que l’attestent les gagnants de ce soir” a déclaré le président & CEO de l’International Academy Bruce L. Paisner.

 

3. Un premier évènement dédié à la série télévisée à New York : marathon pour faire connaître Baron Noir.

Ce festival était une nouvelle fois l’occasion précieuse de célébrer la singularité et la qualité des productions françaises de séries télévisées pour les Services Culturels de l’Ambassade de France aux Etats-Unis, le FIAF et TVFi. Ces derniers se sont associés pour proposer au public newyorkais un événement grand public inédit : une journée de “marathon” (ou en VO, binge-watching) de la série Baron Noir.

Samedi 18 novembre, de 10H à 22H30, le public du FIAF a pu découvrir tous les épisodes de la première saison de la série dans une atmosphère conviviale, ponctuée de pauses café, gourmandises et réception-cocktail.

Ce rendez-vous s’est fait avec la complicité de Walter Presents. Le service de SVOD de Channel 4 et Global Series Network propose déjà Baron Noir en streaming (disponible aux Etats-Unis et au Royaume-Uni), mais aussi d’autres séries françaises : Spin (Les hommes de l’ombre), Three Times Manon (Trois fois Manon), Duel, Forgotten Girls (Les Oubliées), Match day (Virage Nord), No Limit, Résistance, Vanished by the Lake (Le mystère du lac).

Après la projection de quatre épisodes, le producteur Thomas Bourguignon (Kwaï productions) et Pauline Morineau (Canal+ Création Originale) sont venus échanger avec le public pendant plus d’une heure.

Ce riche dialogue a permis d’aborder maints sujets autour de la série. Les deux intervenants ont notamment évoqué la construction du projet, de l’écriture à la diffusion, évoquant notamment le profil d’Eric Benzekri, co-scénariste ayant fait ses classes dans le monde politique.  Les choix artistiques du réalisateur libanais Ziad Doueiri ont également été abordés : cet artiste qui a longtemps travaillé aux Etats-Unis ne souhaitait pas filmer Paris de façon classique, n’hésitant pas à tourner dans les quartiers récents de La Défense ou de Beaugrenelle.

Parmi les spectateurs se trouvaient notamment des étudiants issus de cursus en cinéma et en audiovisuel, venus de CUNY à Staten Island, de Fordham University ou encore de l’ESRA, conviés par les Services culturels. Vous pouvez d’ailleurs revoir le panel ci-dessous :

 

L’engagement des services culturels de l’ambassade de France s’affirme dans le soutien à la diffusion des séries mais aussi dans des actions favorisant les rencontres entre professionnels français et américains.

Cet événement faisait suite au panel international organisé pour l’édition 2016 des International Emmys Awards avec des showrunners américains et européens de premier plan (Frank Pugliese, showrunner de House of Cards ; Fanny Herrero, créatrice de Dix pour Cent ; Alex Berger, producteur du Bureau des Légendes ; Bradford Winters, showrunner de Berlin Station ;  Jörg Winger, créateur et producteur de Deutschland 83).

En 2017, en partenariat avec le festival SeriesFest de Denver et avec le soutien de la SACD, le service culturel du Consulat de France à Los Angeles et les  services culturels de l’Ambassade de France ont organisé “Boulevard des séries” invitant huit auteurs de séries françaises de création récentes et un écrivain. Cette initiative unique visait à encourager les partages d’expérience entre professionnels français et américains, à engager un travail de terrain pour confronter les méthodes et modalités de création entre les deux pays.

Emilie Bessard & Mathieu Fournet


Il n'y a pas encore de réaction sur cet article, réagissez!

Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire