Télévision

Time Warner Cable retire des chaînes de son application iPad

Date: 15/04/2011

L’application lancée par le câblo-opérateur il y a quelques semaines, offre la possibilité aux abonnés de Time Warner Cable (TWC) de regarder à domicile, sur leur iPad, certaines chaînes du câble. Initialement 32 chaînes étaient prévues, – une partie seulement des chaînes du bouquet offert par TWC – dont Discovery Channel et Fox News Channel.

Suite aux plaintes déposées par trois entreprises importantes du monde des médias – Viacom, Discovery Communications et News Corporation – le câblo-opérateur a retiré de son offre plusieurs chaînes dont MTV et FX. Pour ces entreprises, l’application lancée par TWC est une violation des termes du contrat de diffusion passé avec eux, puisque le câblo-opérateur n’a pas payé les droits relatifs à la diffusion des chaînes sur des appareils portables.

Le câblo-opérateur envisage néanmoins d’ajouter d’autres chaînes pour remplacer celles retirées, et réaffirme sa volonté de continuer ce qu’il a entrepris avec Apple : « Pour l’instant, nous avons décidé de concentrer nos efforts sur les programmateurs éclairés qui comprennent le bénéfice et l’importance de permettre aux abonnés – et aux téléspectateurs – de visionner leurs programmes chez eux sur n’importe quel écran. Nous utiliserons tous les moyens légaux à notre disposition pour nous battre contre les chaînes qui ne partagent pas notre vision ».

L’iPad est le dernier champ de bataille d’un combat qui dure depuis longtemps déjà sur la question de la retransmission télévisuelle : comment et par qui la télévision doit-elle être retransmise ? Lorsque des entreprises comme TWC achètent les droits de diffusion télévisuels d’une chaîne, est-ce que ces droits comprennent la diffusion de la chaîne sur de nouveaux écrans comme l’iPad ? Après tout, les ordinateurs, l’iPad et les téléphones portables peuvent tous faire office d’écran de télévision.

Les distributeurs pensent que, dans la mesure où l’application n’est effective que dans la limite du domicile de l’abonné, l’iPad n’est, dans ce cas précis, en rien différent d’une télévision.

De leur côté, les programmateurs pensent que les contrats de diffusion télévisuelle actuels ne couvrent pas la diffusion sur les tablettes, et qu’il faut créer un nouveau type de droits. Les revenus sont un sujet sensible puisque l’audimat n’est pas mesurable sur l’iPad. Donner aux programmeurs une autre source de revenu n’est pas une perspective agréable, pour des opérateurs qui bataillent déjà pour obtenir les droits de retransmission de certains programmes.

Les câblo-opérateurs ont comme principe de base de rendre disponible le contenu pour lequel les abonnés paient, à la fois sur la télévision et sur les plateformes numériques. La controverse sur l’iPad prouve bien la difficulté à mettre en application ce principe. Certains observateurs pensent que TWC a décidé de forcer la main aux programmateurs, voyant la lenteur avec laquelle ils rendaient disponibles leur contenu sur Internet.

Même si les offres de Comcast, DirecTV et Verizon sont limitées à la vidéo à la demande et à la navigation, beaucoup de distributeurs essaient de profiter de l’engouement pour les applications, notamment Dish Network avec son offre Sling, qui permet à ses abonnés de visionner du contenu au-delà des limites de leur domicile. D’après les recherches de BTIG, Dish aurait réussi à éviter des poursuites judiciaires, parce que le signal est émis par un décodeur et non par un serveur cloud-computing.

L’offensive la plus forte a été lancée par Cablevision, qui vient de sortir une application iPad qui va encore plus loin que celle de TWC. Elle permet aux abonnés de visionner les chaînes de son bouquet et offre un service de vidéo à la demande, d’enregistrement et de stockage de contenu (DVR).

Comcast s’aligne sur l’exemple de Cablevision avec son application Xfinity que l’entreprise lancera une fois que certains problèmes techniques et logistiques auront été réglés.

Les studios ont montré qu’ils savaient se défendre en bloquant la mise en ligne de programmes télévisuels sur Google TV. L’arrivée sur le marché de l’iPad a fait tellement sensation qu’elle a éclipsé Google TV. Apple a vendu 15 millions d’iPad en moins de neufs mois mais cela n’effraie pas pour l’instant les programmateurs : les possibilités de visionnage restent restreintes. « Mais qu’en sera-t-il dans quelques années ; c’est de cela que les programmateurs ont peur » déclare l’analyste de BTGI, Richard Greenfield.

Time Warner Cable iPad flap heats up, d’Andrew Wallenstein, Variety, 25 mars 2011

Time Warner Pulls Channels From iPad App, de Brian Stelter, The New York Times, 31 mars 2011

Laure Dahout


Il y a 2 réactions sur cet article, réagissez!

2 Réactions

1 - Les services TV Everywhere des câblo-opérateurs vs les offres Over the Top « Mediamerica | 15.04.11

[…] sur plusieurs plateformes au sein du foyer est un point litigieux au sein des négociations (Lire Time Warner Cable retire des chaînes de son application iPad, Mediamerica, 15 avril 2011), comme l’est la diffusion de ce contenu en dehors du foyer. […]


2 - La télévision en direct sur iPad – Bilan de l’année 2011 « Mediamerica | 15.04.11

[…] rémunération supplémentaire pour la diffusion de ses chaînes sur l’iPad (Voir l’article Time Warner Cable retire des chaînes de son application iPad). Le deuxième opérateur du câble du pays distribue maintenant 140 chaînes, grâce à l’ajout […]


Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire