Télévision

Un NATPE sans grands studios

Date: 11/02/2002

Si le NATPE était, à l’origine, un marché national de programmes pour les Américains, l’importante croissance de la participation étrangère et la visibilité de ce marché ont apporté au fil du temps une dimension internationale au salon. En l’absence des principaux distributeurs américains sur le salon, cette 39ème édition du NATPE était placée sous le signe d’une internationalisation plus importante que jamais. Si l’année 2001 était d’ores et déjà très favorable aux échanges de programmes avec l’Amérique Latine, le NATPE 2002 n’a pas démenti cette tendance. Les échanges avec les pays du Sud ont fortement augmenté ainsi qu’avec l’Asie et l’Inde. La présence de nombreux stands nationaux (Espagne, Royaume-Uni, Canada…), bâtis sur le “modèle” du pavillon français dressé par TVFI, témoigne également de l’importance des échanges internationaux au NATPE.

S’interrogeant sur les perspectives d’évolutions du NATPE menacé par le départ des grands studios hollywoodiens, TVFI et de nombreuses autres sociétés d’exportation de programmes français ont déclaré qu’en l’absence des Américains ils réfléchiraient à deux fois avant de faire le voyage à la Nouvelle-Orléans où devrait se dérouler l’édition 2003 du marché. Déclaration qui a fait l’objet d’un communiqué officiel signé par une grande partie des exposants européens présents sur le salon.
Car si l’essentiel des contrats est encore signé avec des sociétés non-américaines, l’attraction des grands studios bénéficie à tous.

Mohamed Bendjebbour


Il n'y a pas encore de réaction sur cet article, réagissez!

Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire