VOD

L’ascension de Netflix va-t-elle entraîner la chute d’Hulu ?

Date: 13/12/2010



Netflix

Netflix pénètre peu à peu le fond de commerce d’Hulu. D’après certaines sources, les responsables d’Hulu fulminaient au mois d’octobre dernier, suite à la décision de NBCU de proposer des épisodes de Saturday Night Live en streaming, via le site Internet de Netflix, le jour suivant leur diffusion. Il est possible que l’accord récent entre ABC et Netflix, qui va permettre à la société aux enveloppes rouges de diffuser en streaming des centaines d’épisodes de séries du groupe, 15 jours après leur diffusion à la télévision, n’arrange pas la situation (Voir le communiqué de presse de Netflix du 8 décembre 2010 : Press Release).

Bien que tous les principaux networks travaillent avec Netflix, ses abonnés n’étaient pas en mesure, jusqu’à présent, de louer ou de regarder en streaming des épisodes de saisons en cours. C’est sur Hulu que les internautes se rendent en général pour regarder les épisodes diffusés la veille au soir et c’était, auparavant, la différence essentielle entre les deux services. Or, l’accord entre Netflix, et, respectivement, NBCU et ABC, pourrait pousser les autres chaînes à suivre ces exemples, ce qui mettrait en péril l’exclusivité d’Hulu.

D’autre part, l’accord récent de Netflix avec Epix, le service de télévision payante propriété de Viacom (Paramount), Lionsgate et MGM pour 1 milliard de dollars, fait peser une certaine pression sur Hulu, puisque cela fait croître le prix du contenu (Voir l’article : La nouvelle stratégie de Netflix : une révolution pour le secteur de la distribution aux Etats-Unis). Comme le souligne Justin Patterson de la société d’analyse Morgan Keegan & Co : « Netflix fait des chèques plus gros que n’importe quelle autre société sur le marché ».

Hulu a des revenus importants, puisque la société a annoncé début novembre que ses revenus pour l’année 2010 devraient atteindre 240 millions de dollars. Toutefois, la société doit les partager à 70% avec ses partenaires, ABC, NBC et Fox. Ce qui place, au final, les revenus de la société autour de 80 millions de dollars. Ce serait une des raisons pour lesquelles Hulu et ses partenaires songeraient à introduire la société en bourse.

Hulu a également annoncé que son site avait dénombré 30 millions de visiteurs, au mois d’octobre, qui avaient regardé 260 millions de programmes et 800 millions de publicités. La société compte aussi 235 de partenaires fournisseurs de contenu.

Malgré ces chiffres impressionnants, beaucoup dans le secteur sont persuadés qu’Hulu va finir par sombrer. « Je pense que les deux vont arriver », souligne Andrea Kerr Rednis de la société d’analyse Moxie Interactive. « Je pense que la société va entrer en bourse et je pense qu’elle va s’effondrer ».

Malgré tous les doutes qui pèsent sur l’avenir d’Hulu, la société travaille régulièrement avec près de 352 annonceurs. Selon Donnie Williams, du cabinet d’analyse Horizon Media, les marques sont attirées par Hulu parce qu’elles apprécient l’engagement du public vis-à-vis du site et la visibilité dont elles bénéficient. Toutefois, Hulu souffre de la véritable compétition qui règne entre ses networks partenaires et les départements publicités du site Internet. Certains pensent que ces tensions internes pourraient mener au démantèlement de la société.

D’autres sont persuadés qu’une fois que Comcast aura fusionné avec NBCU, le groupe retirera la chaîne d’Hulu. En effet, la nature gratuite d’Hulu s’oppose aux efforts des câblo-opérateurs pour empêcher le Cord Cutting (Voir l’article Cord-Cutting : analyse du phénomène qui agite l’industrie des médias aux Etats-Unis). D’autre part, Hulu pourrait tout simplement ne plus être utile aux networks, puisque ces derniers sont de plus en plus en mesure de rentabiliser la diffusion de leurs programmes sur leurs propres sites Internet, en récupérant quelques bénéfices supplémentaires grâce à Netflix.

La société aux enveloppes rouges a quelques avantages sur Hulu. Son offre a une meilleure distribution (elle est disponible sur PlayStation, Xbox, Apple TV, Google TV et sur plusieurs lecteurs Blu-ray et DVD) et la compagnie a de meilleures relations avec les partenaires d’Hulu, notamment CBS, Viacom et ABC. Du coup, nombreux sont ceux qui se demandent quand Netflix se lancera à la conquête du marché, en pleine croissance, de la publicité sur Internet, en proposant une offre moins chère, voire gratuite, financée par la publicité.

Pour Eric Bader, de la société d’analyse Initiative, « Hulu et Netflix vont tous deux disparaître dans une collision avec les chaînes de télévision et les opérateurs du câble et du satellite, car le scénario tant attendu du contenu à la demande est en train d’arriver. Quand il aura atteint sa maturité, les gens n’iront plus sur YouTube ou autres sites du même genre. Ils récupèreront ce contenu, grâce à des applications sur leur téléphone ou depuis leur boîtier du câble ».

Netflix Unbound: Will Its Rise Hasten Hulu’s Demise?, de Mike Shields, Adweek, 14 Novembre 2010

Géraldine Durand


Il y a une réaction sur cet article, réagissez!

Une Réaction

1 - Cord Cutting : analyse du phénomène qui agite l’industrie des médias aux Etats-Unis « Mediamerica | 13.12.10

[…] et Hulu a récemment revu ses tarifs à la baisse pour rester compétitif – Voir l’article L’ascension de Netflix va-t-elle entraîner la chute d’Hulu ?), simples d’utilisation (une interface facile à utiliser et un moteur qui permet de faire des […]


Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire