VOD

Chronologie des médias : la FCC accède en partie aux demandes d’Hollywood

Date: 27/05/2010

Une décision prise au début du mois de mai par la Federal Communication Commission (FCC) donne désormais le droit aux studios de recourir à une technologie anti-piraterie leur permettant d’empêcher que les films soient enregistrés lors de leur diffusion sur le câble ou le satellite. Ils auront ainsi la possibilité de réduire le délai habituel entre la sortie en salles du film et sa distribution en VOD, tout en diminuant les risques de piraterie.

Prenant ainsi le parti des distributeurs sur celui des exploitants, la FCC a annoncé que son objectif était de pousser les studios à offrir plus rapidement au public leurs films les plus populaires. L’institution américaine pense que cela représente une évolution positive qui permettra à ceux ne pouvant se rendre en salles à cause d’un handicap de voir les films aussi vite que les autres spectateurs.

La Motion Picture Association of America (MPAA) attend cette décision depuis presque deux ans, puisque c’est en mai 2008 qu’elle avait pour la 1ère fois interpelé la FCC en lui demandant de lever l’interdiction faite aux MPVD (multichannel video programming distributors) d’avoir recours à des SOC (selectable output control) dans la distribution de leur contenu. SOC est le nom donné à toute méthode permettant aux MPVD de ne délivrer leur contenu qu’aux utilisateurs possédant un équipement déterminé (Voir l’article Chronologie des médias aux Etats-Unis). Le feu vert de la FCC autorise désormais les studios à mettre en place des technologies SOC afin de lutter contre la piraterie, puisqu’elles empêcheront les utilisateurs de copier les contenus et ce pendant 90 jours ou jusqu’à ce que le film sorte en DVD ou Blu-ray.

Cette possibilité représente une nouvelle source de revenus pour Hollywood qui souffre de la chute des locations et ventes de DVD et ce malgré les sorties récentes de blockbusters comme Avatar, Twilight ou The Blind Side. Les ventes de Blu-ray et de DVD ont chuté de 11% au cours du 1er trimestre 2010 et la baisse des locations est de 14% selon Digital Entertainment Group (DEG). Ces chiffres poussent les studios à chercher de nouvelles méthodes de diffusion de films dans les foyers américains.

Aucun plan d’action précis n’a encore été dévoilé, mais il est clair que le numérique jouera un rôle essentiel, à un moment où les consommateurs se tournent de plus en plus vers la video on demand (VOD) sur le câble, leurs ordinateurs, leurs consoles de jeux vidéo et, prochainement, leurs téléphones portables et leurs appareils mobiles comme l’iPad.

Le numérique et la VOD sont au cœur des préoccupations d’Hollywood. Au mois de mars dernier, les studios se sont associés aux opérateurs du câble afin de lancer une opération de promotion de la VOD baptisée The Video Store Just moved In (Voir l’article Cablô-opérateurs et studios s’unissent pour soutenir la Vidéo à la Demande). Les locations en VOD par le biais des opérateurs du câble sont en effet plus rentables pour les studios, avec un prix variant autour de 5.99$ le jour de la sortie en salles du film, que les locations de DVD à travers des sociétés comme Redbox qui facturent l’opération 1$. La progression de la VOD aux Etats-Unis est également un argument de poids, puisque selon DEG, la distribution numérique, que ce soit sous forme d’achat et de téléchargement ou de VOD, a connu une hausse de 27% sur les 3 premiers mois de l’année 2010 pour atteindre 617 millions de dollars.

Afin de pousser les consommateurs vers la VOD, des sociétés comme Warner Bros., Universal et Fox ont obtenu que Netflix et Redbox ne proposent pas les nouveautés avant un délai de 28 jours après leur mise en vente en magasin (Voirl’article Warner Bros. et Redbox trouvent un terrain d’entente).

Il n’est pas encore clair si les studios proposeront leurs films en VOD le jour même de leur sortie en salles ou s’ils ouvriront légèrement cette fenêtre. Il leur appartient désormais de négocier avec les exploitants la possibilité d’abandonner le traditionnel délai de 4 mois entre la sortie en salles et celle en DVD. Aucun calendrier n’a encore été avancé.

Les studios ne sont cependant pas prêts à abandonner la sortie en salles, très lucrative pour eux. Ainsi, les entrées salles aux Etats-Unis pour l’année 2010 représentaient un chiffre d’affaires record de 3.46 milliards de dollars au 2 mai, soit 7.3% de plus qu’il y a un an, notamment grâce à la 3D.

La National Association of Theater Owners (NATO) s’est toujours opposée aux demandes d’Hollywood en matière de SOC, avançant que cela était préjudiciable aux salles de cinéma. L’association craint également que cette nouvelle forme de distribution ne porte atteinte aux réalisateurs dont les films doivent rester longtemps en salle pour attirer l’attention du public. Toutefois, la NATO s’est montrée rassurante et a publié un communiqué dans lequel elle affirmait : « La décision de la FCC n’est pas surprenante, la piraterie est un problème sérieux. Quoi qu’il en soit, c’est le marché qui tranchera sur la question de la fenêtre de diffusion. »

Des associations de consommateurs ont également souligné que le fait de donner aux conglomérats médiatiques la possibilité de rendre hors service, à distance, certaines fonctions des boîtiers adaptateurs était une atteinte à la vie privée.

La MPAA a affirmé que la nouvelle méthode de distribution ne porterait pas atteinte aux salles américaines, car elle ne concernerait pas les titres les plus populaires qui attirent déjà des foules dans les multiplexes.

FCC backs studios’ VOD plande Paul Bond, The Hollywood Reporter, 7 mai 2010

FCC grants VOD waiver to studiosde Dave MacNary, Variety, 7 mai 2010

FCC clears way for window wars, de Marc Graser et Dave McNary, Daily Variety, 10 mai 2010

Géraldine Durand


Il y a 2 réactions sur cet article, réagissez!

2 Réactions

1 - La chronologie des médias en débat à Hollywood « Mediamerica | 27.05.10

[…] Cette proposition du studio américain suit également de près la décision de la FCC qui a accordé aux studios le droit d’utiliser une technologie anti-piraterie favorisant ainsi la diffusion plus tôt de films inédits via les boîtiers des opérateurs (voir l’article Chronologie des médias : la FCC ouvre en partie la fenêtre d’Hollywood). […]


2 - La Google TV relance le Débat sur la chronologie des media | Plinkers – The product linking company (Plinking) | 27.05.10

[…] proposition du studio américain suit également de près la décision de la FCC qui a accordé aux studios le droit d’utiliser une technologie anti-piraterie favorisant ainsi la diffusion plus tôt de films inédits via les boîtiers des […]


Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire