VOD

Netflix dépasse les 20 millions d’abonnés

Date: 22/02/2011



Netflix

L’annonce des résultats de Netflix, fin janvier 2011, a confirmé que la société aux enveloppes rouges avait dépassé toutes les attentes en termes d’abonnés et de chiffre d’affaires pour l’année 2010. Celui-ci a grimpé de 29% pour atteindre 2,17 milliards de dollars et les bénéfices ont progressé de 39% à 161 millions de dollars.

Le CEO de Netflix, Red Hastings, a confirmé que la société allait se concentrer sur la progression de son service en streaming, aux Etats-Unis et dans le monde, grâce, notamment, à l’acquisition de contenu supplémentaire. Toutefois, Netflix n’abandonnera pas son offre de location de DVD, même si ce service devrait être rapidement distancé par le streaming (Voir l’article Netflix : Le streaming sur le point de distancer le DVD).

Dans une lettre adressée à ses actionnaires, la société a annoncé que si « Blockbuster était mis en liquidation judiciaire cette année, cela pourrait accroître légèrement la location de DVD ».

Les responsables de la société ont également mis en avant l’importance du marché international. Présente aux Etats-Unis et au Canada, la compagnie Netflix devrait s’étendre à de nouveaux marchés, pays par pays, entre 2012 et 2013.

Red Hastings a nié l’intention de la compagnie d’acquérir un studio : « Netflix préfère laisser à d’autres le risque encouru lors de la création de contenu ».

Il a aussi annoncé que la mesure des résultats de la compagnie se ferait dorénavant par individu et non plus par foyer : « Le streaming de vidéos se fait désormais de manière plus individuelle et a lieu autant sur des téléphones, des tablettes, des ordinateurs portables que sur des écrans de télévision. Notre objectif est de faire évoluer le service de manière à ce que les utilisateurs aient envie d’avoir un compte personnel. Notre offre à 7,99$ ne permet de visionner qu’un film à la fois en streaming, mais nous proposerons bientôt des offres permettant de regarder plusieurs films en streaming à la fois. Nous devrions aussi intégrer Facebook au service, ce qui devrait renforcer la notion de compte personnel ».

Netflix a révélé que son service était plus utilisé sur Apple TV que sur iPad, une donnée surprenante si on considère qu’il n’y a qu’1 million de boîtiers Apple TV sur le marché contre 15 millions d’iPad.

Netflix a enregistré 7,7 millions d’abonnés supplémentaires l’année passée, dont un tiers pour son service streaming only, lancé au Canada au mois de septembre 2010 et aux Etats-Unis au mois de novembre dernier. La société aux enveloppes rouges prévoit de compter 2,2 millions d’abonnés supplémentaires au cours du 1er trimestre 2011. Selon certains analystes, le nombre d’abonnés devrait atteindre 27 millions d’ici la fin de l’année 2011, ce qui placerait la société devant le service vidéo de Comcast qui a 23 millions de clients à ce jour.

Les dépenses de fonctionnement de la société se sont élevées à 522 millions de dollars en 2010, soit plus 31%, notamment en raison de l’acquisition de contenu supplémentaire. Questionnés au sujet du renouvellement de l’accord avec Starz, un fournisseur de contenu majeur pour Netflix, les responsables de la société ont répondu que cet accord ne serait pas renégocié avant mi-2012 et qu’il restait encore du temps pour en discuter. Netflix rémunère Starz 30 millions de dollars par an, maigre somme comparée au 1 milliard de dollars que la compagnie va verser au service de télévision payante Epix au cours des 5 prochaines années (Voir article La nouvelle stratégie de Netflix : une révolution pour le secteur de la distribution aux Etats-Unis).

Certains accusent Netflix de concurrence déloyale vis-à-vis d’autres agrégateurs de contenu, en raison des tarifs pratiqués par la société pour la location de films et de séries télévisées. Pour Red Hastings, les mêmes critiques avaient été faites à Fox, il y a 20 ans, quand la chaîne était apparue sur les écrans américains aux côtés des traditionnels Big Three (ABC, NBC, CBS). Pourtant, cela avait incité ces derniers à se montrer plus compétitifs et plus innovants. « Netflix est un bon service pour les consommateurs et pour les producteurs, et ce n’est qu’un concurrent de plus pour les agrégateurs de contenu », a souligné Red Hastings.

Il a également affirmé qu’il considérait les câblo-opérateurs comme des partenaires, en ce qui concerne leur service Internet. En matière de service vidéo, il pense que Netflix est toléré par ces opérateurs qui considèrent les offres de Netflix et de Hulu comme des incitations au cord cutting (Voir l’article Cord Cutting : analyse du phénomène qui agite l’industrie des médias aux Etats-Unis). Toutefois, il a reconnu que le développement de services de type TV Everywhere par les opérateurs du câble comme Comcast (Voir l’article Lancement imminent du service de visionnage en ligne de Comcast) pourrait porter atteinte aux activités de la société. La facturation de l’utilisation de la bande passante à leurs utilisateurs par les fournisseurs d’accès Internet pourrait également être néfaste à Netflix.

Principal concurrent de Netflix, Redbox a, de son côté, annoncé des résultats en baisse pour la fin de l’année 2010. En effet, lors de l’annonce de ses résultats pour l’année 2010, Coinstar, propriétaire de la société aux kiosques de location, a annoncé qu’elle n’avait pas atteint les résultats escomptés pour le dernier trimestre de l’année. Le CEO de la société, Paul Davis, a annoncé que le chiffre d’affaires sur ce trimestre-là avait progressé de 31%, pour atteindre 391 millions de dollars, contre des prévisions s’élevant, à l’origine, à 440 millions.

Coinstar a imputé ces résultats au marché de la location de Blu-ray, peu florissant, et à la fenêtre de 28 jours entre la sortie d’un DVD sur le marché et sa mise en location dans les kiosques, imposée par certains studios à Redbox (Voir l’article Warner Bros. et Redbox trouvent un terrain d’entente). Toutefois, la même fenêtre est imposée à Netflix par les studios et Rich Greenfield, de la société d’analyse BTIG, suggère que les activités de Redbox sont avant tout victimes de la concurrence grandissante de la société aux enveloppes rouges.

Netflix tops 20 mil subscribers, de Tom Lowry, Daily Variety, 26 janvier 2011

Redbox falls short of earnings forecast, de Tom Lowry, Daily Variey, 15 janvier 2011

Géraldine Durand


Il y a 4 réactions sur cet article, réagissez!

4 Réactions

1 - Amazon prend position sur le terrain de Netflix « Mediamerica | 22.02.11

[…] en hausse de 39% sur 2010 à 161 millions de dollars (Voir l’article du 22 février 2011 Netflix dépasse les 20 millions d’abonnés). Le 1er abonnement proposé par Netflix, en streaming only, est à 7.99$/mois soit 96$/an, un […]


2 - Facebook s’associe à Warner Bros. et se lance dans la vidéo à la demande « Mediamerica | 22.02.11

[…] part, si Netflix a dépassé les 20 millions d’abonnés (Voir l’article du 22 février 2011 : Netflix dépasse les 20 millions d’abonnés), Facebook a 600 millions d’utilisateurs dans le monde entier (environ 70% en dehors des […]


3 - Netflix se lance dans la production de séries télévisées « Mediamerica | 22.02.11

[…] a 20 millions d’abonnés (voir l’article du 22 février 2011 Netflix dépasse les 20 millions d’abonnés) et ce chiffre ne fait qu’augmenter grâce à la prolifération d’écrans connectés à […]


4 - Fiche synthétique : Apple « Mediamerica | 22.02.11

[…] Netflix dépasse les 20 millions d’abonnés, Mediamerica, 22 février 2011 […]


Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire