VOD

Netflix menace-t-il la télévision traditionnelle ?

Date: 19/03/2012


Netflix sur iPad

Netflix semble détourner de plus en plus les spectateurs de la télévision traditionnelle. La société a en effet récemment annoncé que ses abonnés, sur les marchés américains et internationaux, avaient regardé plus de 2 milliards d’heures de vidéo en streaming sur le site au quatrième trimestre 2011. Cela revient à 29 heures par mois et par abonné, comparé aux 146 heures par mois que les téléspectateurs américains passent devant la télévision traditionnelle.

Cette croissance spectaculaire dépasse de loin les attentes de Reed Hastings, CEO de Netflix, qui tablait sur un peu plus d’un milliard d’heures de visionnages en ligne au quatrième trimestre 2011. L’augmentation du visionnage en ligne n’est pas pour plaire aux Networks ni aux studios. Cela pourrait même compliquer à l’avenir les négociations avec les propriétaires de contenus : le service en ligne de Netflix apparaît, de plus en plus, comme une menace contre leur propre business model.

Reed Hastings affirme que Netflix n’est qu’une valeur ajoutée pour la télévision traditionnelle. Pourtant, alors que la société continue son expansion, elle pourrait être considérée, si ce n’est déjà le cas, comme un concurrent direct. Les téléspectateurs passent un temps limité à regarder des vidéos. Les Networks et Netflix se battent désormais pour récupérer ce temps.

Les abonnés de Netflix payent moins cher que les abonnés au câble par heure de contenu regardé. À 7,99 $ par mois, un abonné Netflix aux Etats-Unis paie environ 28 centimes par heure pour voir du contenu vidéo. Selon Nielsen, un abonné américain au câble passe en moyenne 146 heures devant sa télévision chaque mois, soit un coût moyen du visionnage de 53 centimes par heure. C’est donc presque deux fois plus que ce que paient les abonnés de Netflix. Un écart de coût que pourraient prendre en considération les propriétaires de contenu lors de prochaines négociations avec Netflix.

Le temps passé devant la télévision traditionnelle reste toutefois bien plus important que le temps passé à visionner du contenu vidéo sur Netflix : 146 heures par mois, soit 4,9 heures par jour, pour le téléspectateur moyen aux Etats-Unis.

Netflix, avec 29 heures de visionnage par mois et par abonné reste cependant loin devant les autres services de vidéo en ligne. Selon ComScore, un spectateur passe en moyenne 7,4 heures chaque mois sur Youtube et Hulu est encore loin derrière avec 3,3 heures par mois par abonné.

L’offre de Netflix, avec du contenu de longue durée et sans publicité, a plus de chance de contribuer à de longues séances de visionnage, les abonnés pouvant regarder des films et des épisodes de séries télévisées sans interruption pendant des heures, ce qui n’est pas le cas sur Hulu, par exemple.

L’année 2011 n’a pas été simple pour Netflix en raison de l’augmentation de ses tarifs et de la séparation ratée de ses services de location de DVD et de streaming (lire Netflix perd 800 000 abonnés et devrait entrer dans le rouge du 28 octobre 2011 et Les tergiversations de Netflix et les excuses de son Président du 11 octobre 2011). Pourtant, l’annonce du temps de visionnage en ligne montre que la société reste le premier service de vidéo sur Internet aux Etats-Unis.

Nathalie Charles


Il n'y a pas encore de réaction sur cet article, réagissez!

Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire