VOD

VOD sur Internet : l’achat de contenu bientôt devancé par la location

Date: 11/04/2011

La location de contenu vidéo sur Internet (Internet video on demand ou iVOD) est en train de devenir plus populaire, aux Etats-Unis, que l’achat sur le web (electronic sell-through ou EST). Selon des chiffres publiés au mois de février dernier par IHS Screen Digest, le chiffre d’affaires de l’iVOD devrait dépasser celui de l’EST en 2013. Le cabinet d’études prévoit en effet que le chiffre d’affaires de l’iVOD atteindra les 341,7 millions de dollars en 2013, contre 155,2 millions en 2010, soit une progression attendue de 120,2%. Le chiffre d’affaires de l’EST devrait également progresser, mais de manière plus limitée, pour passer de 230,6 millions de dollars en 2010 à 331,1 millions en 2013, soit une progression de 43,6%. Cette tendance devrait se confirmer en 2015. Ces chiffres ne prennent pas en compte les services de VOD sur abonnement comme Netflix.

Selon Arash Amel, Director Digital Media chez IHS, « jusqu’à présent, l’achat de contenu a toujours dépassé la location dans les transactions effectuées sur Internet. Toutefois, depuis 2010, les internautes américains favorisent l’iVOD et dépensent plus en location de contenu qu’en achat. Cette évolution a été favorisée par les efforts déployés par les services de location de contenu sur le web pour promouvoir leurs services. Avec la popularité grandissante de services sur abonnement comme Netflix, nous constatons la généralisation d’un nouveau modèle d’accès au contenu sur Internet. Les films de catalogue sont visionnés par le biais de services sur abonnement et les nouveautés sont louées ».

Grâce aux nouveaux appareils d’Apple, l’iPad et la nouvelle Apple TV, l’iTunes store, leader sur le marché du film en ligne, a beaucoup contribué à la progression de l’iVOD aux Etats-Unis. iTunes détient 55% des parts du marché de l’iVOD américain en 2010, mais son activité d’EST ne représente plus que 74% de ce marché, notamment en raison de la compétition de Microsoft. En effet, grâce au succès de la Xbox 360 Kinect et de son service Zune, Microsoft a enregistré une forte progression de son secteur vidéo sur le dernier trimestre de l’année 2010. Ainsi, sur la totalité de l’année 2010, Microsoft a engrangé 17,9% des dépenses des Américains dans le secteur EST/iVOD contre 11,6% l’année précédente. Sony et son Playstation Store se placent en 3ème position et représentent 7,2% des dépenses des Américains dans le secteur, contre 5,37% en 2009. La société est talonnée par Amazon et Vudu, aujourd’hui propriété de Wal-Mart (société de grande distribution américaine).

La croissance limitée de l’EST en 2010 est attribuée aux limites du modèle actuel, considéré par les consommateurs comme plus complexe et moins accessible que le modèle de location ou le piratage.

Selon Arash Amel, « à moins d’importants changements dans le domaine de l’EST, le marché américain ne devrait jamais dépasser les 500 millions de dollars de chiffre d’affaires. Si les films ne sont pas vendus plus tôt sur Internet après leur sortie en salle, et ce, même avant leur sortie en DVD et en Blu-ray, et si personne ne propose un visionnage partout, tout le temps, sur n’importe quel appareil, comme le fait actuellement Netflix, le marché américain de l’EST va s’épuiser ».

iVOD to Exceed EST in U.S. Online Movie Market in 2013, d’Arash Amel, IHS Screen Digest, 14 février 2011

Géraldine Durand


Il y a une réaction sur cet article, réagissez!

Une Réaction

1 - Le marché de l’entertainment aux Etats-Unis : évolution et stratégie des principaux acteurs en matière de vidéo à la demande « Mediamerica | 11.04.11

[…] a dépassé la vente au sein du marché du home entertainment aux Etats-Unis (Lire l’article VOD sur Internet : l’achat de contenu bientôt devancé par la location, 11 avril 2011). Parmi les différents systèmes de location, les services de streaming en ligne […]


Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire