Musique

La playlist, nouvel outil de promotion des Majors

Date: 09/11/2015


La Playlist, nouvel outil marketing La Playlist, nouvel outil marketing

Dans une industrie musicale nouvellement dominée par le streaming, la playlist est devenue un puissant levier pour faire connaître de nouveaux artistes. Si le morceau a la chance d’être repéré par les auditeurs sur une des sélections les plus populaires, il sera ajouté par les auditeurs à leur propre playlist, sera suggéré également à leurs followers qui pourront à leur tour ajouter la chanson à leur liste de morceaux préférés. Tant et si bien que la promotion et l’intégration de morceaux dans les playlists sont devenues un enjeu majeur pour les labels et une étape cruciale de leur stratégie marketing. Certains font même appel aux services payants d’entreprises spécialisées pour que leurs artistes soient bien placés sur les playlists les plus écoutées des internautes sur Spotify, Deezer et Apple Music. Ainsi, le 5 août dernier, Universal Music Group a nommé Jay Frank «senior VP global streaming marketing» et s’est associé avec son entreprise DigMark, spécialisée dans la promotion pour playlists (2 000$ pour une campagne de 6 semaines).

Le «pay for play» est donc bien ancré dans les stratégies marketing des majors, prêtes à payer entre 2 000$ et 10 000$ pour intégrer leurs artistes aux sélections les plus en vogue. Ces pratiques ne sont pas considérées comme illégales même si Spotify a récemment déclaré à Billboard vouloir réduire cette pratique. Des exceptions à ce principe persistent encore. Ainsi, DigMark ne paie pas directement les plateformes mais des «consultants», qui sont pourtant des employés de ces services de streaming, experts du marché de la musique en ligne, pour savoir quels artistes mettre en avant. Le consultant n’est payé que pour écouter le morceau que DigMark veut populariser. Enfin, les trois plus grosses playlists de Spotify sont chacuns contrôlées par les trois majors les plus importantes : UMG a lancé Digster en 2011, une application génératrice de playlists disponible sur Spotify ; Sony Music a commencé sa propre application de playlists, Filtr, en 2012, qui a déjà 619 000 followers ; Warner Music Group a acquis Playlists.net en Octobre 2014, rebaptisé Topsify, également disponible sur la plateforme de streaming suédoise.

Pour en savoir plus : Billboard

Informations fournies par le Bureau Export de la musique à New York


Il n'y a pas encore de réaction sur cet article, réagissez!

Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire