Lecture Numerique

Ebook : Guerre ouverte entre Amazon et Apple

Date: 02/04/2010

Le monde de l’édition est actuellement tiraillé entre les deux géants Amazon et Apple. La raison principale : le prix des ventes des livres électroniques sur le Kindle d’Amazon et la tablette iPad d’Apple.

Amazon fait en effet pression sur les éditeurs en menaçant d’arrêter de vendre directement leurs livres en ligne et ce au moment où Apple sort son iPad.

Amazon est actuellement le plus grand vendeur de livres imprimés en ligne et le plus grand vendeur d’e-books aux Etats-Unis, et il essaie d’utiliser cette position pour conserver son avance sur le marché du livre numérique.

Apple, avec un modèle de mandat d’agent, va permettre aux éditeurs de fixer le prix de leurs livres sur l’iBookstore et prendra une commission de 30%. Le prix des ebooks se situera entre $12,99 et $14,99. Cinq des six plus grands éditeurs américains, Macmillan, Simon & Schuster, Hachette, Penguin et HarperCollins, ont déjà conclu des accords avec Apple. Le groupe d’édition Perseus, représentant 330 éditeurs indépendants, les a rejoints courant mars.

L’accord stipule également que les éditeurs ne permettent pas à d’autres détaillants de vendre des ebooks moins chers que le prix répertorié sur l’iBookstore. Or les nouvelles parutions ou best-sellers sur le Kindle d’Amazon sont vendus au prix de $9,99, un élément indéniable du succès d’Amazon. Les éditeurs cherchent donc à renégocier les accords qu’ils ont avec Amazon.

Certes d’un point de vue tarifaire, il semble logique que les éditeurs accueillent favorablement l’arrivée d’Apple sur le marché et Amazon a tout intérêt à éviter que les éditeurs ne signent un accord avec Apple. Mais reste à savoir si les éditeurs souhaitent prendre le risque d’affronter Amazon alors que ce dernier domine le marché du livre numérique (à 80% ou 90%, selon les sources) et de la vente en ligne, marché où Apple n’a pas encore fait ses preuves. Et même si Apple, de par ses ventes, est une force sûre, il n’est pas évident pour l’instant que l’iPad surpasse le Kindle. D’ailleurs, Le Wall Street Journal annonce que le logiciel iBooks ne sera pas, pour l’instant, pré-installé sur la tablette d’Apple, permettant donc aux utilisateurs de choisir le logiciel de leur choix et pourquoi pas l’application Kindle d’Amazon pour iPad.

Amazon Threatens Publishers as Apple Looms, de Motoko Rich et brad Stone, The New York Times, 17 mars 2010

Perseus Signs an EBooks Deal for the iPad, de Motoko Rich et Brad Stone, The New York Times, 22 mars 2010

For Amazon, Arrival of the iPad Opens Door to More E-books Sales, de Yukari Iwatani Kane et Geoffrey A. Fowler, The Wall Street Journal, 2 avril 2010

Nathalie Charles


Il n'y a pas encore de réaction sur cet article, réagissez!

Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire