Télévision

La descente aux enfers du marché de la télévision payante se poursuit inexorablement aux Etats-Unis.

Date: 04/09/2018


“Cord-Cutting”

Selon eMarketer, société d’études de marché liée au numérique, le nombre de “cord cutters” (ceux qui coupent le cordon, à savoir les individus qui se désabonnent des offres de télévision payante) va augmenter de 32.8% en 2018 pour atteindre 33 millions. Ils étaient déjà 27.1 millions en 2017 et la tendance ne semble pas s’inverser, au contraire.

En cause : le marché de l’OTT (“Over The Top”) qui continue son expansion grâce à des offres bien plus abordables et toujours plus riches en contenu original. En effet, un abonnement à la télévision payante s’élève souvent à plus de $100 par mois tandis qu’une souscription à un service de SVOD coûte presque dix fois moins.

Netflix, Amazon, Hulu et YouTube ne font donc pas les affaires du câble et du satellite outre-Atlantique et ce, même si ces derniers tentent déjà d’inclure leurs offres à leurs services. Insuffisant selon Christopher Bendtsen, analyste chez eMarketer, qui estime que si cette stratégie va parvenir à ralentir l’hémorragie d’abonnés, elle ne sera pas suffisante pour la stopper.

Si les prévisions du site s’avèrent correctes, 55 millions de personnes quitteront leur abonnement aux offres de télévision payante d’ici à 2022, soit 21% de la population américaine. Pendant ce temps, Netflix et consorts vont gagner du terrain, d’autant plus que les contours du secteur ne sont pas clairement définis avec l’arrivée prochaine d’Apple et de Disney sur le marché. La multiplication d’acteurs risque de fragmenter l’offre mais son coût inférieur pour le consommateur et surtout, les sommes colossales qui sont mises en jeu pour produire du contenu original (le facteur principal d’expansion pour ces plate-formes selon Paul Verna, l’analyste principal de eMarketer) risquent d’avoir raison de la télévision payante.

Autre avantage en faveur des OTT : l’absence de coût d’installation matériel. Tout fonctionne depuis l’accès Internet contrairement à Comcast ou Spectrum (ex-Time Warner Cable), entre autres, qui nécessitent l’installation d’un décodeur physique.

Le secteur de la SVOD s’impose de plus en plus comme un dangereux concurrent pour les offres de télévision traditionnelles qui vont devoir redoubler d’efforts pour parvenir à subsister dans les années à venir.

Exodus from pay TV in the U.S. accelerates despite OTT partnerships, digital TV News, 24 juillet 2018

Traduit par Guillaume Seeleuthner


Il n'y a pas encore de réaction sur cet article, réagissez!

Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire